Côte d'Ivoire : la construction d'une « prison spéciale» pour les femmes envisagée (Ministre)

  • Source: APA
  • Date: sam. 26 mai 2018
  • Visites: 580
  • Commentaires: 0
La construction d'une «prison spéciale» pour les femmes détenues en Côte d'Ivoire est un projet envisagé, a annoncé, vendredi, la ministre ivoirienne de la femme, de la protection de l'enfant et de la solidarité, Mariatou Koné, à l'issue d'une visite à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA), la plus grande prison du pays où sont détenues plus de 6000 personnes dont 200 femmes.

Mme Koné s'exprimait après une visite aux femmes détenues à la MACA en prélude à la fête des mères prévue dimanche prochain. «Elles (les femmes détenues) veulent rester avec leurs enfants. Elles ne veulent pas les confier à un tiers, ni à un membre de la famille et nous respectons leur volonté. Et c'est pour cela que nous souhaitons qu'il y ait une prison spéciale pour les femmes », a affirmé la ministre soulignant que « c'est un projet et avec l'appui des partenaires, c'est ce que nous envisageons mettre sur pied parce que les conditions ici sont très précaires ».

Selon elle, les femmes de la MACA, bien qu'en correction, « ont le droit de fêter ». Face aux difficultés égrenées par les détenues à la ministre, notamment les conditions de détention précaires, Mme Koné a dit avoir pris bonne note.

« En rapport avec le ministère de la justice, nous allons évaluer ces préoccupations au cas par cas et leur revenir très bientôt », a-t-elle promis ajoutant cependant qu’elles « souhaitent leur liberté. Mais elles doivent patienter parce que la justice, c'est la justice et non l'impunité ».

Pour sa part, le régisseur de la MACA, Amonkou Monssan, a soutenu que «ce que je peux faire, c'est de veiller à leur santé et de les traiter dans les normes ». Quant aux demandes de liberté provisoire formulées par les détenues, M. Amonkou dit les transmettre à sa hiérarchie.

« Il y a le système de gestion des détenus qui fonctionne. Nous faisons des rappels à chaque fois aux magistrats pour rappeler les mandats de dépôt expir&ea (...)

Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook