Wilmots (coach ivoirien) : ''Nous avons retrouvé un bloc collectif''


(© Photo FIF)
  • Source: fratmat.info
  • Date: mar. 05 sept. 2017
  • Visites: 638
  • Commentaires: 0

Quelle réaction après cette éclatante victoire (3-0) acquise à l’extérieur ?

J’ai appris que gagner en déplacement en Afrique est très difficile. Nous avons mis en place un milieu à trois avec Franck Kessié, Sery Jean-Michaël et Salomon Kalou. Qui ont su jouer derrière en coupant tous les angles à l’adversaire. Sans oublier Gervinho et Max Gradel qui, sur les côtés, savent s’illustrer dans le un contre un et un avant-centre, Seydou Doumbia, qui sait inscrire des buts. Mais nous avons surtout retrouvé un bloc collectif. Tout le monde a fourni des efforts et le résultat est là. Nous avons bien étudié le jeu du Gabon et en fonction de ses forces et ses faiblesses, mes collaborateurs et moi avons mis en place une stratégie qui a finalement eu raison des Panthères. En première mi-temps, mon équipe s’est offert trois ou quatre occasions qu’elle n’a pu concrétiser. J’ai alors demandé à mes poulains de demeurer calmes et organisés et que leurs efforts seront récompensés. Et il y a eu cette action décisive de Max Gradel qui nous a ouvert la voie du succès. Mais dix minutes après cette réalisation, l’équipe a commencé à jouer trop bas comme si elle avait un peu peur. Il fallait plutôt continuer à jouer, à faire courir les Gabonais et c’est ce qui a été fait et l’adversaire a craqué physiquement. La suite, on la connaît (3-0).

Il faut toutefois reconnaître que votre équipe a peiné en première période avec de nombreux ratés et pertes de balle. J’avais une équipe qui doutait après avoir encaissé huit buts en deux matches. Certains joueurs n’étaient pas à un bon niveau sans oublier Sery Jean-Michaël qui, en sélection, doute un peu.

Aujourd’hui, avec le système qui se met en place et s’applique, le jeu d’ensemble s’améliore. Je suis convaincu que si la discipline de groupe s’applique en dehors du terrain et sur le terrain, l’équipe va réussir de bonnes choses. Il faut qu’on sente également la présence des supporters derrière la sélection.

Seul, je ne peux rien réussir. En dépit de quelques ratés, nous avons livré un bon match et cette belle victoire nous permet de conserver notre place de leader (7 points +5) devant le Maroc (5 points +6) qui a étrillé le Mali (6-0). Mais, je le répète, rien n’est encore acquis.

Nous allons nous (...)

Lire la suite sur fratmat.info



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook