Football : Dié Serge impliqué dans un scandale

  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: vend. 28 avr. 2017
  • Visites: 2865
  • Commentaires: 0

La Côte d’Ivoire du football s’est réveillée sous la fumée d’un nouveau scandale. Cette fois, c’est l’ex-international ivoirien Dié Serge qui est au cœur d’une affaire obscure.

Une dizaine de jeunes footballeurs convoyés en France ont été abandonnés à leur sort part l’initiateur de l’opération. Déjà soupçonné par plusieurs acteurs du milieu, Dié Serge se trouve l’organisateur de cette nouvelle « traite négrière » que dénonce Abdoulaye Diabaté, responsable de LMS, structure de management de footballeurs.

« Nous sommes interpelés par l’attitude de certains acteurs du football. Nous sommes même écœurés par l’information que nous avons au sujet de Dié Serge. Nous dénonçons cette pratique qui n’honore pas le footballeur qu’il a été et son image », a indiqué le guide de la Team LMS.

En effet, l’ex-milieu de terrain ivoirien, reconverti dans le métier d’intermédiaire sportif et à la tête d’une structure nommée Athletic One, arnaqué plusieurs jeunes auxquels il avait promis un transfert en Europe moyennant une contrepartie financière.

« Dié Serge a pris de l’argent (équivalant à 1 million de Frs Cfa) avec des jeunes footballeurs en leur promettant de les faire signer dans des clubs français. Mais les documents de voyage, dont les lettres d’invitations, ont été falsifiés », confie Amza Gamal, président du centre OSA d’Abobo. Le pot aux roses découvert, Dié Serge aurait « pris la poutre d’escampette», abandonnant les gamins aux mains de la police française.

Ce grave incident, qui n’est pas un coup d’essai du concerné, a fait le tour des différentes chancelleries européennes qui refusent tout accès dans leur pays à tout nouveau candidat à l’immigration. Surtout pour un footballeur. Un tacle appuyé aux autres acteurs du secteur qui ont tenu à dénoncer « la brebis galeuse qui n’est qu’un élément d’un vaste réseau ». Surtout que certains membres de la Ligue ont commencé à en pâtir. A l’image d’Adama Kangouté, ex-défenseur de l’ASEC Mimosas dont le test à Anger a été court-circuité par encore une fois Dié Serge.   

Vu l’aspect urgent, Abdoulaye Diabaté, Amza Gamal et plusieurs autres acteurs du secteur lancent un appel à la Fédération ivoirienne de football, à l’Association des Footballeurs Ivoiriens et aux autorités afin que es mesures soient prises pour faire échec à de tels agissements. En tout cas, les acteurs du secteur entendent mener des actions plus visibles pour affirmer leur désolidarisation d’avec ces noms qui ternissent l’image de la corporation.




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents