Lycées et collèges publics : Des enseignants en grève illimitée lundi prochain
Pacôme Attabi met en garde : « Toute provocation du président du RER va radicaliser le mouvement »


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 22 avr. 2017
  • Visites: 3281
  • Commentaires: 0
Les professeurs des lycées et collèges membres de la Coordination des enseignants du second degré de Côte d'Ivoire (Cesci) déposent la craie à compter du lundi 24 avril 2017. A moins d'une semaine de ce débrayage, le secrétaire général, Pacôme Attabi, a animé un point-presse le mercredi 19 avril, au siège de la Fesaci au Plateau.

A l'en croire, le mot d'ordre de « grève illimitée jusqu'à satisfaction totale des revendications » a été adopté lors de l'assemblée générale extraordinaire du 15 avril dernier au lycée Pierre Gadié de Yopougon. Et ce, pour obtenir du gouvernement la prise en compte de 2 préoccupations majeures. Ce sont le paiement du stock des arriérés liés à la nouvelle grille indiciaire, dont son syndicat est l'une des forces sociales à avoir contraint le gouvernement en 2009 à prendre un décret à cet effet, et le paiement de 5 mois d'indemnité aux 3000 ex-contractuels recrutés par l'Etat en 2014.

Sur le premier point, le ''général'' Attabi, qui avait à ses côtés son 2ème adjoint, Patrice Béda, a rejeté la proposition relative à un projet immobilier contre l'apurement du stock des arriérés. « Nous avons tenu cette Ag au lendemain du 14 avril pour faire le bilan de la négociation avec le gouvernement. On constate tous que les tractations n'ont rien donné. On note même dans les Pv de réunion que le gouvernement refuse de payer le stock des arriérés et veut nous entraîner dans un processus dilatoire appelé projet immobilier. C'est un refus d'honorer des engagements actés », a-t-il récriminé. Sur le second point, il a fait savoir que de janvier 2014 à mai 2014, des enseignants contractuels, au nombre de 3000, ont été recrutés par l'Etat en contrepartie d'une indemnité mensuelle de 100.000 F cfa. « Il est revenu que le Programme présidentiel d'urgence (Ppu) a reversé 1 milliard de F cfa pour des camarades aujourd'hui recrutés par la Fonction publique sur le compte du ministère de l'Education nationale. Mais, jusqu'à ce jour, les fonds n'ont jamais été remis aux ayants-droit. Nous exig (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook