Football - Eléphants : Vers un autre malaise ?


(Photo d'archives)
  • Source: sport-ivoire.ci
  • Date: mer. 20 janv. 2016
  • Visites: 2896
  • Commentaires: 1
Union et solidarité. Des valeurs qui ont porté la Côte d'Ivoire au sommet de l'Afrique lors de la CAN 2015. Un état d'esprit qui pourrait être mis à mal dans les prochains mois. La cause, la révélation des votes du Fifa Ballon d'Or 2015. Le débat tourne autour du vote de Gervinho.

Il y a quelques jours, France Football révélait les votes du Ballon d'Or 2015 revenu à Lionel Messi. La fiche des représentants de la Côte d'Ivoire n'a pas manqué de soulever un tollé. En effet, Gervinho, coéquipier de Yaya Touré en sélection de Côte d'Ivoire, n'a, à aucun moment, porté son choix sur le milieu de Manchester City. Le pensionnaire de l'AS Roma a préféré couché sur sa fiche Messi, Cristiano Ronaldo et enfin Eden Hazard. Si le choix de Gervinho semble objectif pour certains et vu le résultat final concernant les deux paliers, d'autres sont tombés de haut en constatant « l'absence de solidarité vis-à-vis de son capitaine ».

Dans le camp de Yaya Touré, l'incompréhension est palpable, même si le concerné a indiqué ne pas commenter l'information. Le débat, autour du vote de Gervinho est pourtant ouvert dans la capitale économique de Côte d'Ivoire, où les supporters des Eléphants craignent un pourrissement de l'atmosphère au sein de l'enclos qui semblait lavé de tout conflit après le succès à Bata. Car si les avis sont partagés au sein de la population, nulle doute que cet événement pourrait influencer le relationnel chez les Eléphants, et remettre en cause le retour du milieu de Manchester City en sélection.

En effet, Yaya Touré qui a pointé du doigt le manque de soutien des siens a pu le jauger, le 7 janvier dernier. Si des voix, comme celle de Joseph Antoine Bell, se sont élevées pour fustiger le coup de gueule de Yaya à Abuja, d'autres comme André Ayew, Asamoah Gyan et dernièrement Hervé Renard ont pris fait et cause pour le capitaine des Eléphants. Dans ce ballet de déclarations, ses coéquipiers en sélection et la Fif ont été plutôt discrets, ne se prononçant aucunement après la protestation de l'un des leurs contre la Caf et ses méthodes, ni pour le soutenir, ni pour prôner l'apaisement. C'est clair, les avis chez les Eléphants sont divergents. Et ce, à quelques encablures du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2017 et de la Coupe du Monde 2018.

Patrick GUITEY




CAN 2015 Fif France Football Eléphants Yaya Touré Gervinho Hervé Renard Lionel Messi Cristiano Ronaldo Eden Hazard André Ayew Ballon d'Or Manchester City Côte d'Ivoire Afrique



Educarriere sur Facebook