Côte d'Ivoire / Cas de grippe aviaire confirmés : Des consignes aux éleveurs et consommateurs - Le gouvernement annonce des dédommagements


Des techniciens s'apprêtent à incinérer dans la fosse les restes des poulets abattus mis à sac.
  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 18 août 2015
  • Visites: 3099
  • Commentaires: 0
Le gouvernement ivoirien a entamé l'opération d'abattage, de destruction et de désinfection (Add) suite à la confirmation d'un nouveau foyer de grippe aviaire découvert avec des mortalités importantes de volailles dans le département de Grand-Bassam (sud-est, 30 km d'Abidjan).

Après la vaste opération de désinfection des 57 points de vente de poulets lancée dans le district d'Abidjan. Le vendredi 14 août, une équipe de techniciens a été déployée dans cette localité pour conduire l'opération. Elle est placée sous la supervision de Dr Essoh Aimé Franck Étienne, coordonnateur du programme d'appui à la production avicole nationale, par ailleurs membre du Comité nationale de lutte contre la grippe aviaire dans la commission santé, et Dr Oulaï Jonas, sous-directeur de la Santé animale.

A notre arrivée dans la ferme sinistrée de Modeste, des mesures sanitaires sont de rigueur. Pour y avoir accès, les pneus des véhicules ont été désinfectés, toutes les personnes qui s'y trouvent sont revêtues de tenues spécifiques, composées d'une combinaison, de gants, d'un cache-nez et des lunettes de sécurité.

A Modeste, sous la supervision du coordonnateur du Programme d'appui à la production avicole nationale et du sous-directeur de la Santé animale, les techniciens ont abattu les bêtes susceptibles de porter le virus, de sorte à empêcher la contamination d'autres sites et ont procédé à leur incinération avec du carburant dans une fosse, avant de la refermée. Aussi, les installations ont été désinfectées. Le coordonnateur a regretté une grosse perte pour l'éleveur dont le cheptel est frappé de grippe aviaire. Cette opération de circonscription des foyers et de surveillance sanitaire suit un processus qui implique les éleveurs, les techniciens avicoles et le laboratoire.

Dr Essoh Aimé Franck Étienne a relevé que les étapes de l'Add consistent à informer les services vétérinaires des cas de mortalités importantes par les éleveurs, les techniciens se déploient sur les sites pour faire des constats de suspicion et des prélèvements sur des volailles mortes et vivantes pour des analyses au Laboratoire d'appui au développement de l'Agricultrice ( Lanada). A ce jour, il n'est plus question de certification, puisque la présence du virus en territoire ivoirien est une (...)

Lire la suite sur L'Inter


Grand-Bassam certification service don lutte Abidjan production local Program gouvernement développement grippe aviaire ivoirien santé




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour