Football / Affaires Hervé Renard, primes impayées des Éléphantes et des Éléphants... : La FIF dit tout


Sory Diabaté a fait la lumière sur certaines questions... (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 03 juin 2015
  • Visites: 4670
  • Commentaires: 3
Alors que la Côte d'Ivoire s'apprêtait à recevoir le Gabon dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Can 2017 à Abidjan ou à Bouaké, ce match devrait maintenant se jouer à Libreville. Un choix qui ne serait pas du goût de certains joueurs des Éléphants de Côte d'Ivoire, qui estiment n'avoir pas été associés à cette décision.

Le départ de Hervé Renard de la tête de la sélection nationale de Côte d'Ivoire est également au cœur de leur préoccupation. Interrogé, hier lundi 1er juin 2015, en fin de soirée sur ces différents sujets, le premier vice-président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Sory Diabaté, a dit la part de vérité de l'instance du football ivoirien sur ces différents sujets. Il a aussi évoqué l'affaire des primes impayées des Éléphants hommes et dames, sans omettre la participation des Éléphants cadets et juniors à la Can de leur catégorie en 2015.

 

La délocalisation du match Côte d'Ivoire- Gabon

En effet, selon le responsable de la Fédération ivoirienne de football, cette décision de jouer cette rencontre au Gabon est indépendante de la volonté de la Côte d'Ivoire. Car, aujourd'hui, ''la Côte d'Ivoire ne dispose pas d'infrastructures sportives dignes de ce nom pour accueillir cette opposition''. En effet, les deux derniers matches amicaux de la Côte d'Ivoire au mois de mars face à l'Angola et à la Guinée Équatoriale, ont montré à quel point le stade Félix Houphouët-Boigny avait atteint ses limites et était devenu impraticable. Dans la foulée de cette rencontre, le ministère de la promotion de la jeunesse, des sports et loisirs dirigé alors par Alain Lobognon, ayant pris la mesure de la situation, avait décidé de refaire la pelouse du stade de la Paix de Bouaké pour que cette rencontre puisse s'y tenir. Des assurances avaient même été données par Beugrefoh Fulbert, le chef de cabinet du ministre Alain Lobognon, qui effectuait une visite du chantier. Mais l'avancement des travaux ne donnant pas la certitude que le stade serait disponible pour accueillir la rencontre du 14 juin 2015, la Fif a donc pris ses dispositions en demandant à l'état gabonais d'accueillir cette rencontre. Elle a également saisit la Caf et l'État de Côte d'Ivoire qui devraient entériner cette demande. Si l'État gabonais a fait connaître sa position depuis, ce n'était pas le cas de la Caf dont la réponse est intervenue seulement le vendredi 29 mai 2015, dans la soirée. Il explique donc que la Fif n'est pas encore rentrée en possession du courrier, ce qui évidemment ne lui permettait de communiquer sur la décision définitive.

 

Le départ de Hervé Renard

Vainqueur de la Can 2015 avec les Éléphants, Hervé Renard a décidé d'écourter son aventure ivoirienne pour s'engager avec le club de Ligue 1 de France, Lille. Là aussi, certains accusent la Fif de n'avoir pas su manœuvrer pour conserver le technicien français. Des allégations que Sory Diabaté rejettent. Car pour lui ''depuis que Hervé a gagné la Can, il n'avait plus la tête en Côte d'Ivoire. On se souvient qu'il ne cachait pas son envie, lors d'interviews d'entraîner des grands clubs en France ou en Angleterre''. La suite ont la connaît, après avoir pass&eacu (...)

Lire la suite sur Soir Info


stade Félix Houphouët-Boigny Alain Lobognon Can 2015 Fif football Éléphants Sory Diabaté Hervé Renard Côte d'Ivoire Abidjan Bouaké France Guinée opposition




Educarriere sur Facebook