CAN 2015 / Serey Dié Geoffroy (Milieu de terrain des Eléphants) précise : « Nous n'avons pas besoin du mot favori ! »


(Photo d'archives)
  • Source: Le Sursaut
  • Date: mar. 03 fév. 2015
  • Visites: 5314
  • Commentaires: 0
Enorme comme Bony Wilfried, Eric Bertrand Bailly et certains de ses coéquipiers, face aux Algériens, dimanche, Serey Dié Geoffroy, le milieu de terrain des Eléphants, a livré ses impressions, en zone mixte, après la qualification pour les demi-finales de la Can 2015. Il ne veut pas entendre parler d'un seul mot: favori.

Quelles sont vos impressions après cette victoire où vous avez été énormes ?

Nous sommes très contents car c'est avec l'implication de tous que nous sommes allés chercher cette victoire. Comme je le dis, tant que nous serons solidaires pour nous bouger ça va être très difficile. Dieu merci, toute l'équipe a compris que nous devons rester très soudés. Quand tout le monde fait des efforts à la fin nous sommes tous fatigués mais quand le résultat est là, on est tous heureux. Et quand tous les Ivoiriens le sont en même temps que nous on est content. On espère que cela va continuer.

N'avez-vous pas douté après l'égalisation des Algériens ?

Nous prenons le but en début de seconde période. Mais, on n'a pas cherché un bouc-émissaire. On s'est tous dit, allé on y va. Tout le monde a donné le meilleur de lui-même et nous avons eu le gain de la rencontre.

Vous croisez les Léopards en demi-finales. Que pensez-vous de cet adversaire ?

C'est une belle équipe. Et nous sommes conscients que le match sera très difficile. Peu importe l'adversaire, ce qui compte c'est mon équipe, mes coéquipiers. Tant qu'on gardera la même mentalité qui nous guide actuellement, je pense qu'on pourra aborder sereinement tout adversaire qui se présentera devant nous dans cette compétition. Nous allons donner tout ce que nous avons dans le ventre et à la fin on fera les comptes.

Que répondez-vous à ceux qui disent que vous avez deux poumons ?

(Rire) Effectivement, j'ai deux poumons. Il y a celui avec lequel je vis et celui que m'a donné le Dieu tout puissant.

Les Eléphants portent désormais le costume de favoris après cette victoire face à l'Algérie ?

Je pense que nous n'avons pas besoin du mot favori, car les Eléphants ne sont pas favoris. Ce qui prime chez nous, c'est le mot solidarité qui règne dans le groupe actuellement. Qui nous aide à avancer. En tout cas favori ou pas, nous on n'en a rien à faire. Nous sommes là pour faire notre boulot. Nous allons continuer à bosser tout en gardant la tête froide, avec beaucoup d'humilité. Et à la fin on fera le bilan. 

Annoncia Sehoué




Can 2015 Eléphants Serey Dié Bony Wilfried Algérie



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour