CAN 2015 - Groupe D : La Côte d'Ivoire tenue en échec par la Guinée (1-1)

  • Source: eurosport.fr
  • Date: mar. 20 janv. 2015
  • Visites: 2398
  • Commentaires: 4
Menés au score et réduits à dix après l'expulsion de Gervinho, les Ivoiriens ont finalement pris un point face à la Guinée (1-1), mardi à Malabo (groupe D). C'est loin d'être une bonne affaire mais les hommes d'Hervé Renard devront s'en contenter.

Débuts ratés pour la Côte d'Ivoire, tenue en échec par la Guinée (1-1) pour son premier match dans la CAN 2015. Comme l'Algérie la veille, le favori ivoirien a bafouillé son jeu et dilué les certitudes qui entouraient les Éléphants. Comme ceux de football/christian-gourcuff_prs2290/person.shtml">Christian Gourcuff, les hommes d'Hervé Renard ont évité la défaite, se tirant d'une situation très mal engagée, mardi à Malabo. Mais contrairement aux Fennecs, les Ivoiriens n'ont pas réussi à engranger les trois points pour leur entrée dans la CAN 2015. Ils laissent la place au Cameroun et au Mali (opposés à 20h) pour prendre déjà les commandes du groupe D.

À l'heure de jeu, les Ivoiriens avaient bien la tête sous l'eau. Menés depuis l'ouverture du score de football/walid-ben-mohamed_prs241737/person.shtml">Mohamed Yattara, avec l'aide bien involontaire de Serge Aurier (36e), ils s'apprêtaient à affronter à 10 un défi qu'ils avaient été incapables de relever pendant une heure : dérouiller leur jeu offensif pour inquiéter enfin Naby Yattara. Et ce sans Gervinho, le seul Ivoirien capable de faire des différences avant un incroyable coup de sang. Après s'être fait marcher sur le pied, l'ailier ivoirien a adressé une violente gifle à Naby Keita (58e). Bilan : un carton rouge et une crise de nerfs. Un incident qui a enfin réveillé les Éléphants.

Merci Doumbia

Réorganisés en 3-4-2 avec les entrées de football/siaka-tiene_prs57655/person.shtml">Siaka Tiéné et football/seydou-doumbia_prs208234/person.shtml">Seydou Doumbia, les équipiers d'un football/yaya-toure_prs48024/person.shtml">Yaya Touré peu influent ont enfin trouvé du poids offensif. L'association entre Wilfried Bony et Doumbia a rapidement fait mouche, avec une bonne remise du premier pour le second, buteur décisif cinq minutes après son entrée en jeu (72e). Leur supériorité collective a sauvé les Ivoiriens face à des Guinéens joueurs. Il aurait fallu l'exprimer d'entrée de jeu pour éviter de commencer par un faux-pas.




CAN 2015 football Éléphants Yaya Touré Gervinho Hervé Renard Serge Aurier Wilfried Bony Fennecs Côte d'Ivoire Mali Algérie Cameroun Guinée



Educarriere sur Facebook