Football / Eléphants : Une équipe en chantier !

  • Source: Sport-ivoire.ci
  • Date: lun. 08 sept. 2014
  • Visites: 3304
  • Commentaires: 1
Pour sa première sortie à la tête des Éléphants, Hervé Renard, comme on pouvait s'y attendre, a tenté des réaménagements. Avec plus ou moins de succès !

De nouveaux hommes, des contraintes sportives et administratives mais une volonté affichée de solidifier le bastion défensif. Face à la Sierra Leone, Hervé Renard a fait fonctionner son équipe dans un 4-4-2 inédit de par le choix des hommes : le néophyte Franck Kessié partageait la défense centrale avec Serges Aurier, un latéral ultra offensif glissé dans l'axe pour pallier les problèmes administratifs de Lamine Koné ou encore la petite forme physique de Bamba Souleymane . « Un joueur comme Bamba a besoin d'être au top de sa forme athlétique. C'est seulement la semaine dernière qu'il a signé dans son nouveau club » a fait remarqué le technicien français. Pourquoi l'a t-on donc appelé? Il y a certainement "pas mieux" sur la place comme indiquait Sabri Lamouchi.

Yaya devant la défense

Le métronome de Manchester City pour sa première en tant que capitaine d'équipe officiel, a évolué devant sa défense, soutenu par Cheik Tioté. Un choix qui a éliminé Serey Dié Geoffroy, du onze entrant. Dja Djédjé a pris le couloir droit qu'il partageait avec le très actif Max Gradel. Pourtant, l'animation d'ensemble a coincé. « On a fait tout ce qu'il ne fallait pas faire. Et c'est la qualité individuelle qui nous a sorti d'un très mauvais résultat. Collectivement, c'était très moyen » expliquait le sélectionneur français.

Nonchalance et individualisme, plaies éternelles

Pour changer le tempo monocorde de cette équipe des Eléphants, en la faisant jouer plus collectif, Hervé Renard semble résolu a construire un jeu au sol basé sur la vitesse. Les profils des hommes dont il dispose l'y oblige d'une certaine façon. Même s'il soutient qu'il jouera en fonction de l'advdersaire.  Sur ce point, l'ancien coach de la Zambie s'attaque à une montagne....car c'est sur ce point que nombre de ses prédécesseurs se sont cassés les dents. Peut-il gommer ce jeu de solistes que la Côte d'Ivoire a toujours proposé ?

Ce samedi, une entrée salvatrice de Doumbia, de retour de blessure et un nouveau coup de rein victorieux de Gervinho ont suffi pour prendre l'ascendant sur l'adversaire sierra leonais. Pourtant, le passé récent nous a montré que ça ne suffit pas toujours. «Face au Cameroun, il faudra faire beaucoup plus » dixit Hervé Renard. Un moment de vérité pour lui. Déjà !

 

Sylvain Mel




Eléphants Éléphants Gervinho Hervé Renard Serges Aurier Max Gradel Franck Kessié Serey Dié Sabri Lamouchi Manchester City Côte d'Ivoire Cameroun Sierra Leone



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour