Côte d'Ivoire : le plan anti-SIDA coûtera 350 milliards de francs CFA avant 2015

  • Source: Xinhua
  • Date: mer. 18 déc. 2013
  • Visites: 1746
  • Commentaires: 0
Le financement du plan stratégique national mis en place par l'Etat de Côte d'Ivoire pour freiner la progression du sida, dont le taux de prévalence est de 3,7% dans le pays, est estimé à plus de 359 milliards de francs CFA (près de 720 millions USD), a fait savoir lundi à Abidjan la ministre ivoirienne de la Santé et de la Lutte contre le sida, Raymonde Goudou-Coffie.

Lors d'une réunion du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS), en présence du président Alassane Ouattara, Raymonde Goudou-Coffie a indiqué que la lutte contre le sida dans le cadre du plan stratégique national va coûter 359,812 milliards de francs CFA sur la période 2012-2015.

L'objectif du plan stratégique national de lutte est de parvenir à "zéro contamination, zéro discrimination, zéro stigmatisation et zéro décès lié au sida", a-t-elle souligné.

Sur la période 2012-2015, il s'agit de "stopper la progression du VIH, inverser son évolution, faire en sorte qu'aucun enfant ne naisse infecté par la maladie et d'atténuer l'impact du sida sur les populations en général et les groupes vulnérables en particulier, pour le développement du pays et le bien-être de tous ", a ajouté Mme Goudou-Coffie non sans insister sur l'objectif de voir le taux de prévalence "passer de 3,7% à 1,8% à l'orée 2015 pour la tranche de 15-49 ans".

"Aujourd'hui, même si l'épidémie est loin d'être circonscrite, les raisons d'optimisme existent", a relevé à cette occasion le président Alassane Ouattara.

"Ces raisons sont fondées par les progrès scientifiques enregistrés et aussi par notre engagement politique, notre détermination et les investissements importants que nous consacrons à la lutte contre cette pandémie, laquelle lutte nous a donné d'infléchir la prévalence de 4,7% à 3,7%", a-t-il poursuivi.

"Nous n'avons pas le droit de baisser pavillon devant la menace de la maladie, sinon le prix à payer sera supérieur aux investissements que nous aurons faits", a prévenu M. Ouattara, appelant les acteurs de la lutte contre le sida à avoir "une vision commune des priorités pour le positionnement de la riposte".

Par ailleurs, le président Ouattara a annoncé un appui d'un million de dollars (500 millions de francs CFA) pour soutenir le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (Onusida) dans ses efforts de mobilisation de ressources.

En 2012, la Côte d'Ivoire a enregistré 360.000 personnes vivant avec le virus du sida dont 170.000 femmes âgées de 15 ans et plus et 63.000 enfants, selon les estimations en 2012 de l'Onusida, qui indiquent une chute du taux de prévalence de 4,5% en 2005 à 3,7% en 2012.


Alassane Ouattara Raymonde Goudou Côte d'Ivoire Abidjan VIH/SIDA développement



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour