Recherche scientifique : le FONSTI finance 10 projets à hauteur de 197,120 millions de FCFA

  • Source: CICG
  • Date: vend. 22 mars 2024
  • Visites: 788
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 21 mars 2024- Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a présidé, le jeudi 21 mars 2024 à Abidjan-Plateau, la cérémonie de présentation des résultats de 10 projets qui ont bénéficié d'un financement du Fonds pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) à hauteur de 197,120 millions de FCFA.

« Je suis convaincu que les résultats qui nous ont été présentés, ce jour, contribueront à l'amélioration des conditions de vie socio-économiques des populations ivoiriennes », s'est félicité le ministre, en présence de l'ambassadeur de Suisse en Côte d'Ivoire, Anne Lugon-Moulin et du président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte d'Ivoire, Faman Touré.

Le ministre a souhaité une interaction dynamique entre les acteurs de l'écosystème de la recherche et de l'innovation et ceux du secteur privé dans notre pays à l'image de ce qui se déroule dans les pays du Sud-est asiatique comme la Corée du Sud, Taiwan et Singapour : « Ces pays qui affichent aujourd'hui des performances économiques remarquables doivent leur succès à leur investissement important dans la recherche et l'innovation avec une forte implication du secteur privé. Je souhaite que nous nous inspirions de ces « Success Stories » et que nous travaillions tous, main dans la main, à rapprocher le secteur privé et la recherche scientifique dans notre pays ».

Le secrétaire général du FONSTI, Yaya Sangaré, a rappelé que de 2020 à 2023, le FONSTI qui compte, à son actif, 59 projets financés, dont 14 achevés, a alloué au financement de projets, un montant de 1,141 milliard de FCFA.

Les 10 projets concernés sont :

- Conception et réalisation d'un système de chauffage de poussins à biogaz provenant des fientes de poules ;

- Développement et optimisation d'un procédé d'électrocoagulation pour le traitement des eaux usées huileuses de l'industrie pétrolière en Côte d'Ivoire ;

- Valorisation de la mangue non exportée, produits dérivés par la conservation et la transformation durables ;

- Valorisation des déchets de la filière cacaoyère en bioproduits à haute valeur ajoutée ;

- Développement de nouveaux alicaments à base de fruits et légumes négligés sauvages locaux comestibles contre les maladies du diabète et de l'hypertension artérielle : optimisation de leur fonctionnalité par lacto-fermentation contrôlée et dirigée ;

- Mise en place d'une mini-usine de transformation de noix de cajou ;

- Conception et optimisation d'un prototype à haut rendement d'aquaculture de tilapia hors-sol à pompage solaire pour une autosuffisance en poisson des populations des régions Nord de la Côte d'Ivoire ;

- Mise en place d'un système d'élevage et de transformation des insectes comestibles adapté aux conditions agricoles en Côte d'Ivoire ;

- Production communautaire de biogaz à partir des eaux usées de la transformation de manioc pour les besoins de 20 ménages ;

- Projet de recherche sur la résilience organisationnelle des entreprises ivoiriennes

CICG




Commerce Côte d'Ivoire déchets Innovation Enseignement supérieur économiques secteur entreprises don Abidjan projet agricole 2023 Adama Diawara jeu Plateau Suisse CICG noix de cajou cacao formation ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour