ft-ad_1
Faits divers

Apologie de la prostitution sur internet : Deux agents journaliers d'une entreprise dans de beaux draps

post-img
A.B.E. et A.N.Y. ont été conduits devant le Procureur

Une entreprise de la place a porté plainte contre deux agents journaliers à la Plateforme de la Lutte contre la Cybercriminalité (PLCC), à la suite de la diffusion d'une vidéo virale portant atteinte à sa e-réputation. A.N.Y. âgé de 18 ans et A.B.E., 22 ans, auteurs de ce vidéo, ont été conduits devant le Procureur pour apologie de la prostitution par le biais d'un système d'information.

Dans une affaire récente, deux agents journaliers d'une entreprise locale se retrouvent au cœur d'une controverse juridique après avoir diffusé une vidéo virale compromettante, suscitant une plainte formelle de la part de l'entreprise visée. Les auteurs de cette vidéo, A.N.Y. âgé de 18 ans et A.B.E., 22 ans, ont été déférés devant le Procureur pour apologie de la prostitution à travers un système d'information.

La plainte de l’entreprise

La plainte a été déposée par l'entreprise concernée auprès de la Plateforme de la Lutte contre la Cybercriminalité (jeune-de-14-ans-interpelle-par-la-plcc-pour-atteinte-a-la-dignite">PLCC) après la diffusion de la vidéo portant atteinte à sa réputation en ligne. Les séquences mettaient en scène les deux individus, clairement identifiables comme employés de l'entreprise, incitant le public à se livrer à la prostitution via le site Locanto. Une autre vidéo dévoilait des commentaires diffamatoires à l'encontre du Chef d'État ivoirien.

Dans l'une des vidéos incriminées, une personne déclarait : ‘’Locanto, c’est la liberté. Avec 5000 FCFA, tu as droit à deux coups plus la pipe. Avec Locanto, plus besoin de se fatiguer, avec Locanto chacun sera servi. Nous remercions Son Excellence Monsieur le président Alassane Ouattara d'avoir créé Locanto…’’. Des propos qui suscitent des interrogations quant à la légitimité de tels discours associés au Chef d'État.

Ils ont admis ne pas avoir pleinement mesuré la gravité de leurs actes, affirmant avoir réalisé les vidéos dans un contexte de plaisanterie, dans l'une des salles de réunion de l'entreprise

Les enquêtes menées par la PLCC, en collaboration avec le LCN, ont permis d'identifier les auteurs de la vidéo, A.N.Y. âgé de 18 ans et A.B.E. âgé de 22 ans, tous deux agents journaliers au s (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


livrer entreprise local État Plateforme Alassane Ouattara jeu information ivoirien Excellence permis

Articles similaires