Assassinat de l'institutrice et son fils à Gbatongouin : Le suspect arrêté avec sa chérie, leur complice en fuite


Le présumé tueur et sa chérie dans les locaux de la police criminelle
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 30 nov. 2023
  • Visites: 2158
  • Commentaires: 0
Le présumé assassin de l'institutrice et son fils a été interpellé, ce mercredi 29 novembre 2023, à Abobo Belleville où il s'était rendu dans un salon de coiffure pour apporter une touche à sa coupe. Son interpellation a été suivie de celle de sa concubine ayant joué un sinistre rôle dans ce crime. La police est à la recherche d'un troisième complice en fuite.

Le suspect numéro un dans l'affaire ‘'Une institutrice en état de grossesse et son fils égorgés à Gbatongouin'', a été appréhendé, ce mercredi 29 novembre 2023, dans un salon de coiffure à Abobo Belleville, cherchant apparemment à changer d'apparence.

Une traque acharnée contre le 3ème complice

L'arrestation de G.B.D.B.M. par la police nationale a été suivie de celle de sa compagne, également suspectée d'avoir joué un rôle déterminant dans ce crime odieux. Cependant, un troisième complice demeure en fuite, faisant l'objet d'une traque acharnée par les forces de l'ordre. Comme évoqué par le préfet de Région, préfet du département de Man, Womblegnon Célestin, le présumé assassin n'a pas agi seul.

Pour rappel, le drame s'est déroulé lorsque G.B.D.B.M. et sa compagne se sont introduits, dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 novembre 2023, chez Kéké Loyoh Christelle Flavie, l'institutrice enceinte. La situation a dégénéré lorsque l'agresseur a exigé de l'argent, déclenchant une dispute violente. Dans l'affrontement qui s'en est suivi, l'institutrice a été violemment agressée. Croyant qu'elle était décédée, l'agresseur a rejoint sa compagne à l'extérieur de la maison.

Le jeune garçon a été étouffé jusqu'à son dernier souffle dans une tragédie indicible

L'horreur a continué avec l'entrée en scène de la chérie du présumé criminel. En effet, selon Police Secours, cette dernière a ensuite ordonné à G.B.D.B.M. d'éliminer le fils de l'institutrice, un petit garçon de 7 ans nommé Kouamé Kouassi Moyé Stéphane Samuel, le seul témoin du crime. Le jeune garçon a été étouffé jusqu'à son dernier souffle dans une tragédie indicible.

LE PRÉSUMÉ CRIMINEL A ÉTÉ ARRÊTÉ DANS UN SALON DE COIFFURE

Après ce meurtre, le couple présumé meurtrier s'est rendu chez un troisième complice, un individu aux compétences sinistres. Ce larron, tout aussi cruel que le couple, a suggéré de maquiller le crime en cambriolage, présentant ainsi un scénario digne des pires criminels. Selon les premières informations, c'est ce complice qui a utilisé une machette pour égorger froidement l'institutrice et son fils, emportant également des biens de la défunte, dont son téléviseur.

Une dizaine de jours de traque

La réponse des forces de l'ordre a &e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


ville don 2023 jeu Abobo Samu Police affrontement information




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour