Société

Gagnoa-Dougroupalegnoa : la ministre Belmonde Dogo exhorte les populations à cultiver la paix

post-img

Abidjan, le 18 novembre 2023 - La ministre de la Cohésion nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a exhorté, ce vendredi 17 novembre 2023, les populations de Dougroupalégnoa, localité située à 10 km de Gagnoa, à cultiver la paix. Accompagnée des autorités préfectorales et coutumières, Belmonde Dogo a passé un message de paix et d'apaisement aux populations dudit village, suite à un conflit qui a causé deux morts, des blessés et la destruction de biens matériels, le jeudi 26 octobre dernier.

« On ne peut ôter la vie parce que nous sommes fâchés. Nous sommes dans un pays de droit et nul n’a le droit de se faire justice... Faisons en sorte de préserver la paix qui est le bien le plus précieux... Je vous demande de taire les querelles. Se faire justice, c’est mettre à mal la stabilité du village, voire du pays », a lancé Belmonde Dogo.

La ministre a exprimé sa compassion aux familles des victimes, aux blessés et à ceux ayant perdu des biens. En outre, elle a remercié les forces de défense et de sécurité, le corps préfectoral et les chefs coutumiers pour leur médiation qui a permis d’avoir un retour rapide de la paix.

S'adressant aux jeunes, Belmonde Dogo leur a demandé de saisir les opportunités que le Gouvernement met à leur disposition et de s’intéresser aux différents programmes car le dispositif mis en place est pour eux. « L’année de la jeunesse décrétée par le Président de la République s’étend jusqu’en 2024. Saisissez donc les opportunités afin d’éviter les querelles inutiles ».

La ministre de la Cohésion nationale a exhorté les femmes à être des actrices de paix dans ce village et à être les avocates du Gouvernement auprès de la jeunesse.

Le chef de canton, Noël Gnagno, a traduit les remerciements de la population au Gouvernement, qui « a évité que le pire n'arrive ».

Rappelons que la ministre Belmonde Dogo a dépêché sur les lieux, le 1er novembre 2023, une mission technique conduite par le directeur général de l’Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion sociale (OSCS), Coulibaly Tiohozon Ibrahima. Un don de 4 millions FCFA a été réparti au 25 personnes victimes de cette querelle, ainsi que des dons en vivres et en non vivre.

Source : CICG




village monde sociale don Abidjan local jeunes femmes 2023 Gagnoa Gouvernement CICG permis

Articles similaires

post

Life TV fête ses 4 ans

Hier, à 09:44 324