Laurent Gbagbo retiré de la liste électorale : ''la prison ne peut plus nous effrayer'' (Koné Katinan)


Selon Koné Katinan, les militants du PPA-CI n’ont plus peur des menaces de prison ou de mort.(Ph:capture d'écran)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 21 mai 2023
  • Visites: 2042
  • Commentaires: 2
Le porte-parole du parti de Laurent Gbagbo a fait cette déclaration sans équivoque lors d'un point presse au siège de son parti à Cocody-Riviéra, le samedi 20 mai 2023, alors qu'il exprimait son indignation suite à l'exclusion du nom de l'ancien président de la liste électorale.

Une décision de la Commission Électorale Indépendante (CEI) qui, selon Justin Koné Katinan, remet en question la crédibilité du système judiciaire ivoirien et ternit l'image du pays sur la scène internationale.

Paradoxe

« C'est une image honteuse que nous donnons au monde entier en refusant le vote à un ancien président de la République pour une histoire qui n'a pas de raison d'exister », a déploré l'ancien ministre du Budget, soulignant le paradoxe d'un pays qui refuse d'appliquer les décisions d'une cour internationale, alors même qu'il y avait envoyé le président Gbagbo dans "l'espoir qu'il soit condamné".

"Qu'ils changent de méthode parce que ça ne peut plus nous effrayer"

Le porte-parole du PPA-CI a également évoqué les conséquences potentielles de cette décision et dénoncé l'utilisation de l'intimidation comme instrument politique. Selon lui, les militants du PPA-CI qui sont déterminés à obtenir l'annulation de la décision de la CEI, n'ont plus peur des menaces de prison ou de mort.

''C'est soit la prison, soit la mort''

« Ne tirons pas trop sur la corde, car au bout du compte, il y a deux choses qui nous arrivent et je peux vous dire qu'elle (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


monde don 2023 Laurent Gbagbo Justin Koné Katinan CEI PPA-CI Cocody Budget ivoirien





Educarriere sur Facebook