Souveraineté alimentaire : le Premier Ministre Patrick Achi lance les travaux de construction de 40 marchés de proximité , pour un coût de 6,2 milliards de FCFA

  • Source: CICG
  • Date: jeu. 08 déc. 2022
  • Visites: 570
  • Commentaires: 0
Yakassé–Attobrou - Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a procédé le 07 décembre 2022 à Yakassé - Attobrou (Région de la Mé), au lancement des travaux de construction de 40 marchés de proximité afin d'approvisionner les marchés de gros et contribuer au renforcement des activités de la lutte contre la vie chère.

« Le marché est ce qui est au cœur du développement d'une ville, d'une sous-préfecture, d'un village. L' on sait les difficultés qui existent dans les lieux, où il n'y a pas de marché. Un marché sert à générer des revenus, un marché c'est la vie », a déclaré Patrick Achi.

Pour le Premier Ministre, les marchés ont un impact certain  sur l'amélioration des conditions de vie des populations, notamment celles des femmes, qui sont les principales actrices du vivrier. Et d'ajouter que le gouvernement entend contribuer, à travers un programme de 260 milliards de FCFA, à la modernisation de la chaîne des valeurs agricoles.

Entièrement financée par l'Etat ivoirien pour un montant de 6,2 milliards de FCFA, la construction de ces 40 marchés de proximité représente la première phase du projet qui doit aboutir, in fine, à la construction de 155 marchés pour un montant total de 20 milliards de Francs CFA.

Le projet entre dans le cadre du deuxième Programme Social du Gouvernement (PSGouv 2) et vise l'amélioration  des conditions de vie des ménages. Piloté par l'Office d'Aide à la Commercialisation des Produits Vivriers (OCPV), ce programme est un appui au développement des activités génératrices de revenus.
Il entre dans le cadre des missions de surveillance des prix des produits vendus,
en conformité avec les textes en vigueur.

Toutes choses qui confirment le slogan " Des marchés bien approvisionnés  pour une Côte d'Ivoire bien nourrie ". Le gouvernement réaffirme ainsi son soutien à la lutte contre la cherté de la vie, gage de la préservation du pouvoir d'achat des populations et d'un environnement social apaisé.

Gérés par des comités composés d'acteurs ruraux et de l'OCPV, ces marchés de proximité devront permettre d'accroître d'au moins 20% les revenus des producteurs bénéficiaires et de collecter au moins 165.000 tonnes de produits vivriers pour approvisionner les marchés, en particulier ceux d'Abidjan.




village Côte d'Ivoire environnement Patrick Achi Abidjan Gouvernement PSGouv développement ivoirien cherté de la vie



Educarriere sur Facebook