Côte d'Ivoire : Zoro Marc arrive avec l'UFPCI pour améliorer les conditions de vie des footballeurs pro locaux


Le président de l'UFPCI, Zoro Marc (au centre), lors de la conférence de presse
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 25 oct. 2022
  • Visites: 1012
  • Commentaires: 0
L'Union des footballeurs professionnels de Côte d'Ivoire(UFPCI) est la nouvelle née des associations pour la défense des intérêts des footballeurs ivoiriens. Zoro Marc en est le président.

Entouré de Didier Otokoré et Traoré KandiaZoro Marc a animé, ce lundi 24 octobre 2022, une conférence de presse, dans un hôtel à Angré, dans la commune de Cocody, pour lever un coin du voile sur les circonstances et les motivations l'ayant poussé à créer l'Union des footballeurs professionnels de Côte d'Ivoire (UFPCI).

La présence de mécènes mettait les joueurs en lumière

Il a, d'abord, rappelé que le football ivoirien était, par le passé, caractérisé par la présence de véritables passionnés et mécènes qui entretenaient les joueurs. Si bien qu'ils donnaient le meilleur d'eux sur le pré. On ne se lassait pas de voir les matches d'un Abdoulaye Traoré que d'aucuns comparaient au Brésilien Romario.

Pour lui, les mécènes à la tête des clubs ivoiriens donnaient de la valeur aux joueurs de sorte que les supporters étaient pressés d'aller au stade.

« Les mécènes donnaient tellement de la valeur aux footballeurs d'ici, qu'aucun d'eux, ne pensait aller jouer au Burkina, Mali, Libéria, Niger, Guinée etc... Parce qu'ils étaient à l'aise » a-t-il rappelé. Hélas ! Il constate, avec beaucoup d'amertume, que ce mécénat a disparu et fait place à des affairistes à la tête de certains clubs.

Depuis, constate-t-il, les footballeurs locaux n'ont plus de valeur. « Pire, ils vivent dans de mauvaises conditions », a-t-il déploré, avant d'ironiser : « Les présidents de clubs sont plus connus que les joueurs, les faiseurs de spectacle ».

Face & (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Kandia Zoro footballeur Abdoulaye Traoré Cocody Mali Burkina Brésil Guinée ivoiriens




Educarriere sur Facebook