Promotion de la consommation des produits locaux : le CNLVC organise une dégustation gratuite de pains, viennoiseries et pâtisseries à base de farines locales

  • Source: CICG
  • Date: dim. 23 oct. 2022
  • Visites: 534
  • Commentaires: 0
Une séance de dégustation gratuite de pains, viennoiseries et pâtisseries faits à base de farines locales de manioc, de maïs et de banane plantain a été organisée, ce samedi 22 octobre 2022, dans un grand supermarché d'Abidjan-Cocody, par le Conseil national de Lutte contre la Vie chère (CNLVC).

Cette activité s'inscrit dans le cadre du "Mois d'octobre, mois du consommer local", une initiative de l'ensemble des pays de l'UEMOA visant à promouvoir la consommation des produits locaux, afin de réduire considérablement la cherté de la vie et de créer de la valeur ajoutée pour la croissance économique du pays.

Cette dégustation gratuite a concerné, entre autres, des pains marbrés à base de farine de maïs (teneur en maïs 30%), pains ordinaires à base de farine de manioc (teneur en manioc 30%), pains ordinaires à base de farine de maïs (teneur en maïs 30%), pains au lait à base de farine de banane plantain (teneur en banane 30%), pains au chocolat à base de manioc (teneur en manioc 20%) et croissants à base de farine de manioc (teneur en manioc 20%).

« Aujourd'hui, nous avons voulu faire cette dégustation pour montrer que nos céréales locales peuvent être transformées en farines, et peuvent parfaitement entrer dans tous les produits de la boulangerie et de la pâtisserie. Cette dégustation vise à mettre en lumière ces artisans boulangers pâtissiers qui se sont déjà lancés dans cette valorisation de nos farines locales et qui les utilisent déjà au quotidien pour confectionner du pain et de la viennoiserie. Nous voulons montrer aux Ivoiriens qu'il est possible de consommer tous les jours des produits de la pâtisserie et de la boulangerie avec nos farines locales », a affirmé la secrétaire exécutive du CNLVC, Ranie-Didice Bah-Koné.

Ces produits, a-t-elle poursuivi, sont un mélange de blé et de farine locale à près de 30% d'incorporation.
« Un certain nombre de boulangeries en Côte d'Ivoire proposent déjà ces produits. Les consommateurs sont invités à s'y intéresser. Et les boulangers qui ne les produisent pas encore sont invités à le faire », a expliqué Ranie-Didice Bah-Koné.

Elle a assuré que les prix des produits sont abordables.
« Vous avez le pain à base de farine de manioc à 150 FCFA qui est le prix d'une baguette ordinaire. Les croissants et les pains au chocolat sont autour de 200, 250 FCFA, des prix qu'on trouve ordinairement. Les prix sont compétitifs et abordables. Ils le seront encore plus lorsque les consommateurs vont s'y mettre davantage. Parce que plus il y aura de demande, plus il y aura de production. Et plus il y aura de production, les prix vont baisser », a-t-elle insisté.

Elle a rappelé l'engagement du gouvernement à soutenir toutes ces initiatives locales en vue d'assurer la sécurité alimentaire des populations.




Côte d'Ivoire Abidjan Cocody UEMOA gouvernement Ivoirien cherté de la vie



Educarriere sur Facebook