L'ONG CA VA organise sa première collecte de fonds, ce vendredi 21 octobre, à l'occasion du mois consacré à la lutte contre le cancer du sein

  • Source: Educarriere
  • Date: mar. 11 oct. 2022
  • Visites: 909
  • Commentaires: 0

Le cancer est devenu un problème de santé publique en Côte d'Ivoire. Un fléau qui s'abat sournoisement mais inexorablement sur la population. Le cancer du sein quant à lui, est l'un des plus meurtriers chez la femme, et touche près d'une femme sur 8.

Aussi, à l'occasion d'octobre rose, mois consacré à la lutte contre cette maladie, nous avons souhaité donner la parole à une des ONG œuvrant à ralentir sa propagation et à réduire son taux de mortalité au sein de la population.

Pour ce faire, nous recevons Mme Madoussou DOUMBIA, femme active, mère de 3 filles, Présidente de l'ONG CA VA (lire « ça va ») pour CAncer le Vivre Autrement.

  • Pouvez vous nous en dire davantage sur votre ONG ?

Créée en Juillet 2020, CA VA est une association reconnue par l'Etat de Côte d'Ivoire, qui œuvre dans le domaine de la lutte contre le cancer. L'objectif visé par ses membres fondateurs est de participer activement à la prévention, la dédramatisation et la prise en charge des malades atteints du cancer dans notre pays, en apportant aux patients et à leurs proches un soutien humain, financier et technique.

  • Comment est né ce combat et d'où est venue l'idée de mettre en place cette ONG ?

Mon combat contre le cancer est d'abord personnel, car j'ai moi-même été confronté à la maladie en tant que patiente pour un cancer du sein. A la fin de mon parcours thérapeutique, j'ai ressenti le besoin d'en faire plus, surtout pour les personnes n'ayant pas les moyens financiers pour y faire face.

Au-delà de l'aspect spirituel, j'ai pu constater que j'avais été une privilégiée dans la prise en charge de ma maladie, en termes d'accès aux soins médicaux, et d'accompagnement holistique pour la gestion de la charge mentale et des effets secondaires sur le corps (nutrition, sport, psychologie, cardiologie, …). Toute chose nécessaire pour augmenter les chances de rémission, voire de guérison.

Malheureusement, force est de constater que c'est loin d'être le cas pour la majorité des patients en Côte d'Ivoire.

Malgré les progrès notables enregistrés ces dernières années, l'accès à l'information pour permettre une bonne orientation des patients, et l'accès aux soins, restent encore marginaux.

Aussi en échangeant avec d'autres personnes ayant été elles également confrontées au cancer, en tant que patient, ou proche de malade, animées également par l'envie de faire bouger les lignes et apporter leur contribution à la lutte contre cette maladie, nous avons décidé de mettre en place cette association.

Ayant pour la plupart eu l'opportunité d'effectuer nos traitements entre la Côte d'Ivoire et des pays plus avancés sur le plan de la médecine, nous avons pu comparer les différents systèmes et relever les insuffisances dans la prévention, la sensibilisation et la prise en charge au niveau de notre pays.

Nous nous sommes ainsi donnés pour principale mission de dédramatiser la maladie afin qu'elle ne soit plus synonyme de fatalité. Mais qu'elle devienne une maladie chronique come toutes les autres (diabète, hypertension, …) avec laquelle l'on peut mener une vie active et faire des projets d'avenir, tout en insérant de nouvelles habitudes alimentaires et une meilleure hygiène de vie dans son quotidien.

  • Quelles sont donc les actions menées par votre association pour remplir sa mission ?

Au niveau des activités, l'ONG CA VA met beaucoup plus l'accent sur l'accompagnement psycho-sociale des patients, mais aussi de leurs proches. Ces derniers ne doivent pas être oubliés dans la prise en charge car tout en apportant un soutien affectif et moral indispensable pour la guérison du malade, ils ont eux-mêmes besoin de pouvoir souffler par moment et exprimer librement leurs craintes et désespoir.

Raison pour laquelle nous organisons des groupes de paroles en présentiel et/ou en distanciel pour permettre aux personnes souhaitant garder l'anonymat de le faire. Ces séances sont importantes car elles favorisent le partage d'expérience, de conseils et astuces pour la maîtrise des effets secondaires.

Par ailleurs nous proposons régulièrement des séances de yoga ou autres activités sportives pour montrer l'importance de l'activité physique dans le processus de guérison.

Les conférences de sensibilisation et de prévention avec des personnes expertes dans leurs domaines d'activité ne sont pas en reste. Nous nous appuyons également sur le vécu de nos membres pour faire de la sensibilisation via des témoignages.

En outre, un volet très important de nos actions réside dans l'assistance financière que nous apportons à certains malades qui nous sollicitent pour le paiement de leurs soins.

  • Avez-vous des partenaires ? des soutiens qui vous accompagnent dans ce combat ?

Nous bénéficions depuis le début de l'accompagnement d'experts du domaine médical, en l'occurrence Pr Moctar TOURE du service d'oncologie du CHU de Treichville, et du Psychologue M. Konan, qui sont tous deux membres d'honneur de notre association.

Nous venons de nous rapprocher du Programme National de Lutte contre le Cancer (PNLCa) aux fins de contribuer à l'intensification des actions menées par cette structure sur le terrain.

Sur un plan financier, nous avons fonctionné jusqu'à présent sur fonds propres. Nous organisons notre première collecte de fonds à l'occasion du diner gala qui se tiendra ce vendredi 21 octobre. Chaque ticket de participation et de tombola acheté contribue à renforcer la caisse pour nous permettre d'étendre nos actions d'assistance financière.

Sur cet évènement et à l'occasion de l'engouement suscité par octobre rose, nous enregistrons le soutien de plusieurs entreprises qui nous apportent leur appui à différents niveaux : Moov, ORCA, SANIA, MTN, BDU, et bien d'autres qui nous rejoindront bientôt nous l'espérons.

  • De sa création à aujourd'hui, quel bilan faites-vous de l'association CA VA ?

CA VA est encore jeune et est à ses premières années d'existence. Nous pourrons parler d'un réel bilan après trois années d'existence. Toutefois, nous sommes assez satisfaits de notre évolution et de l'impact que les actions réalisées ont pu avoir sur le terrain. Nous continuerons à travailler avec l'ensemble des structures et autres ONG afin de faire reculer significativement cette maladie.

Nous sommes ouverts à établir des partenariats avec d'autres ONG luttant également contre le cancer afin de les accompagner dans leurs actions. C'est d'ailleurs le cas avec l'ONG AUROR de Mme Olivia DIALLO, qui est axée sur le cancer des enfants.

  • Votre mot de fin

Si nous devons retenir une seule chose, ce serait que le Cancer détecté tôt, il se guérit aujourd'hui comme les autres maladies. Nous devons donc tous servir de courroie de transmission afin que ce message arrive à l'ensemble de la population, même celles vivant dans les contrées les plus reculées de notre pays.




CHU de Treichville cancer orientation Côte d'Ivoire ONG CA VA Madoussou MTN Moov partenariat information santé



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour