Bouna : Un orpailleur clandestin poursuivi par des vigiles se jette dans une rivière et meurt, les vigiles condamnés

  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 21 juil. 2022
  • Visites: 1268
  • Commentaires: 0
Trois vigiles responsables de la mort d'un orpailleur clandestin, condamnés à 6 mois de prison avec sursis dans la ville de Bouna, apprend-on de l'Agence Ivoirienne de Presse.

L'Agence ivoirienne de Presse (AIP) a écrit ce 20 juillet que trois (3) vigiles commis pour surveiller un site d'orpaillage dans un village de la sous-préfecture de Doropo (nord-est de la Côte d'Ivoire) ont été jugés responsables d'un orpailleur clandestin. Il s'agit de D.M, 58 ans, K.S, 40 ans et K.K.D, 38 ans, tous des vigiles dans une société de gardiennage.

Les faits

Ils ont été « condamnés mercredi 20 juillet 2022 par la section de tribunal de la ville de Bouna à six mois de prison avec sursis pour homicide involontaire d'un orpailleur à Lagbo, dans le département de Doropo » lit-on sur AIP. Ces vigiles étaient commis à la surveillance d'un site d'exploration appartenant à la société minière AMPELLA, basée dans la zone. Le 12 juillet, ils avaient pris en chasse deux (2) orpailleurs clandestins qui s'étaient introduits sur le site.

Pour le parquet de Bouna, la mort de cet individu est liée à la pression de la poursuite des bourreaux

« Dans leur fuite, l'un des orpailleurs a plongé dans une rivière en voulant se sauver. Il y est mort noy&e (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


village Côte d'Ivoire ville orpaillage orpailleurs clandestins orpailleur clandestin Ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour