Enseignement supérieur privé : le ministre Adama Diawara lance une évaluation des grandes écoles et universités privées

  • Source: CICG
  • Date: sam. 18 juin 2022
  • Visites: 751
  • Commentaires: 0
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, a annoncé le mercredi 17 juin 2022 le démarrage à compter du 20 juin prochain d'une opération d'évaluation des grandes écoles et universités privées ivoiriennes dont le classement sera mis à la disposition des parents et nouveaux bacheliers pour permettre aux étudiants d'effectuer leur inscription dans des écoles reconnues par l'Etat.

Le ministre a fait cette annonce au cours d'une rencontre avec les acteurs du système d'enseignement supérieur privé à l'université Félix Houphouët-Boigny.

"Nous allons mettre de l'ordre dans les grandes écoles et universités privées afin de crédibiliser les enseignements et diplômes qui y sont dispensés et améliorer notre système d'enseignement. Les résultats de cette évaluation seront disponibles le 20 juillet prochain", a dit Adama Diawara.

Pour ce qui est des critères d'évaluation, Adama Diawara a affirmé qu'ils portent sur la qualité des infrastructures (situation géographique de l'établissement, environnement externe du bâtiment, etc.), les équipements (présence d'ordinateurs fonctionnels et d'équipements spécifiques, etc.), la gestion pédagogique (disposer d'étudiants ayant le niveau, présenter le taux d'encadrement, le respect du calendrier académique, etc.), la gouvernance (paiement régulier des enseignants, déclaration à la CNPS, régularité fiscale, etc.) et le rendement (taux de réussite aux examens, au BTS, taux de placement en stage, etc.).
Chaque critère devant être noté sur 20.

"Le nombre des bacheliers affectés dans l'établissement privé se fera en fonction de la note obtenue par ledit établissement. L'établissement évalué doit avoir au moins une moyenne pondérée supérieure ou égale à 10 pour recevoir des affectés de l'État. L'établissement privé noté en-dessous de 10 de moyenne ne recevra pas d'affectés de l'État. La liste des établissements, des filières et diplômes délivrés par chaque établissement supérieur privé sera publiée", a-t-il précisé, en face des responsables d'établissements favorables à cette évaluation.

Selon le ministre, trois indicateurs seront obligatoires avant l'évaluation car leur absence éliminera du classement l'établissement supérieur privé.
Il s'agit de l'existence d'un arrêté de création, d'un arrêté d'ouverture et d'un statut juridique.

Le ministre Adama Diawara, tout en annonçant qu'il y aura également une évaluation des établissements supérieurs publics, a rappelé qu'il existe en Côte d'Ivoire 519 grandes écoles et universités privées, dont 115 universités privées et 404 grandes écoles privées, contre 43 établissements supérieurs publics (35 grandes écoles publiques et huit universités).




université Félix Houphouët-Boigny Côte d'Ivoire environnement Adama Diawara BTS stage CNPS ivoirien



Educarriere sur Facebook