Béoumi : Tous les instituteurs d'une école menacent de quitter un village, voici les raisons


L'école primaire publique de Kaabo risque d'être privée d'enseignant à la prochaine rentrée scolaire
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 15 juin 2022
  • Visites: 1447
  • Commentaires: 0
Tous les enseignants de l'école primaire publique du village de Kaabo (Beoumi) menacent de quitter le village à la prochaine rentrée scolaire.

Le village de Kaabo situé à une vingtaine de kilomètres de Béoumi, ville du centre de la Côte d'Ivoire, chef-lieu de département dans la Région de la Vallée du Bandama, pourrait vivre une situation inédite à la prochaine rentrée scolaire. Parce que les élèves de l'école primaire publique de ce village nanti de 6 classes pourraient être privés d'enseignants.

Unanimement, ils ont décidé d'être mutés

En effet, Linfodrome a appris que les instituteurs de cette école menacent de quitter le village. De façon unanime, ils ont décidé d'être mutés parce qu'ils sont régulièrement victimes de l'insécurité grandissante dans ce village.

Selon igbeke, les enseignants qui craignent pour leur vie et leurs biens, n'en peuvent plus de servir dans ce village de la sous-préfecture de Béoumi, situé à quelques encablures d'Affotobo.

Agressions physiques, vols à domicile d'argent, de motos ou de tout autre bien sont le lot quotidien de ces instituteurs qui ne demandent que la quiétude et la sécurité pour dispenser les cours aux apprenants.

La dernière goutte d'eau qui a fait déborder le vase est l'agression, le vendredi 27 mai 2022, de la compagne d'un des leurs. Le jour des faits, K.A., la femme de l'enseignant A.H.K. a été tailladée à la machette par K.F., un adolescent de 15 ans. (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


village Côte d'Ivoire Béoumi rentrée scolaire




Educarriere sur Facebook