Enseignement technique et formation professionnelle : le Premier Ministre, Patrick Achi, lance les travaux de construction de sept établissements, d'un coût global de 146,5 milliards de FCFA

  • Source: CICG
  • Date: lun. 24 janv. 2022
  • Visites: 844
  • Commentaires: 0
Abidjan, le 24 janvier 2022 - Le Premier Ministre, Patrick Achi, a procédé, le lundi 24 janvier 2022 à Ebimpé, dans la commune d'Anyama, au lancement des travaux de construction de sept établissements de formation professionnelle, d'un coût global de 146,5 milliards de F CFA, répartis sur l'ensemble du territoire national.

Patrick Achi a rappelé que le lancement des travaux de construction des sept établissements de formation professionnelle marque l'une des priorités stratégiques du gouvernement pour la décennie à venir. "Cette cérémonie de lancement des travaux de construction de sept établissements de formation professionnelle relève d'une importance capitale. Elle témoigne de notre ambition collective et absolue de faire de la jeunesse ivoirienne le cœur de notre action, l'essence de notre mission", a déclaré le Chef du gouvernement. Expliquant que ladite cérémonie est une suite directe du Projet de société "Une Côte d'Ivoire solidaire" du Président de la République, Alassane Ouattara.

Pour justifier la pertinence de ce projet, Patrick Achi a indiqué que la Côte d'Ivoire a, d'abord, besoin aujourd'hui de techniciens et d'ingénieurs pour accélérer la marche de son industrie, de ses entreprises et celle de son marché de l'emploi. "L'avenir ivoirien passe donc par ces filières essentielles, d'avenir, offrant l'accès à des métiers passionnants pour la décennie qui vient", a-t-il dit.

Les établissements de formation professionnelle, objet dudit lancement des travaux, seront construits à Ebimpé dans la commune d'Anyama, Yamoussoukro, Kong, Gbéléban (Odienné), Diabo (Bouaké), Dabakala et Korhogo. Ils disposeront tous d'un internat. Ce sont, au total, 14 filières qui seront enseignées dans ces sept établissements. Les élèves apprenants seront formés, entre autres, en mécanique générale, Electricité et Electronique, Chaudronnerie et soudure, Froid et climatisation, Conducteurs d'engins de travaux publics, etc.

Le ministre de l'Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l'Apprentissage, Koffi N'Guessan, a expliqué que les infrastructures de ces lycées seront aussi disponibles pour la mise en œuvre de ''L'école de la Deuxième Chance'', dont les effectifs seront plus nombreux en raison de la durée relativement courte des spécialisations proposées.

Chaque établissement aura également une spécificité et tiendra compte des activités, ainsi que des potentialités de la région où il est implanté, a précisé Koffi N'Guessan. Pour le ministre, cette première expérience de construction de lycées professionnels se fera en parfaite cohérence avec le Secteur privé.

Koffi N'Guessan a annoncé que le système de l'Enseignement et de la Formation technique et professionnel sera repensé et revalorisé pour accueillir un plus grand nombre de jeunes dès le CM2. "Un parcours spécifique sera proposé à la rentrée 2022-2023, en synergie avec le Secteur Privé, de manière à mettre en application le système DUAL, formation/stage pratique, comme cela se fait dans d'autres pays d'Asie. L'ambition poursuivie est de passer progressivement de 5% des effectifs actuellement, à près de 20 % en 2025", a-t-il révélé.

Le Président de la République, Alassane Ouattara, pour rappel, s'est engagé, au titre de la deuxième priorité pour 2022, à savoir l'emploi des jeunes et des femmes, à mettre en œuvre ''L'école de la deuxième chance'' afin de reconvertir certains diplômés sans emploi, d'accompagner les jeunes sans diplôme ou qualification dans des métiers à visée d'insertion rapide, ainsi que dans leurs projets d'insertion professionnelle et sociale.




Alassane Ouattara Patrick Achi Côte d'Ivoire Abidjan Korhogo Ebimpé Bouaké Yamoussoukro gouvernement emploi stage Formation ivoirien essence



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour