Côte d'Ivoire : A 21 ans, N'Cho Logbochi Nicole Djama décroche son diplôme de pharmacie en Inde

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 04 oct. 2021
  • Visites: 1946
  • Commentaires: 0
L'Ivoirienne âgée de 21 ans, Djama N'Cho Logbochi Nicole vient d'obtenir son diplôme en pharmacie, décroché à Karnataka College of Pharmacy en Inde il y a environ un an. La Côte d'Ivoire était subjuguée par le brillant parcours académique d'une jeune Ivoirienne alors âgée de 23 ans.

N'goran Amah Olivia Fernande (c'est d'elle qu'il s'agit) venait, le 03 décembre 2020, de réussir sa soutenance de doctorat en pharmacie avec la mention très honorable, sous le thème: « Problématiques et conséquences de l'emploi des produits cosmétiques éclaircissants dans la ville d'Abidjan ». Ce qui faisait d'elle, jusque-là, la plus jeune pharmacienne de Côte d'Ivoire. Moins d'un an après, une autre jeune femme ivoirienne, née le 30 janvier 2000, fait la fierté de la Côte d'Ivoire. Originaire d'Agboville, Djama N'Cho Logbochi Nicole vient, à son tour, de décrocher son diplôme de pharmacienne. C'était le 25 septembre 2021 à Karnataka College of Pharmacy, un établissement d'enseignement supérieur basé à Bangalore en Inde.

Après un parcours atypique à l'école primaire où elle a impressionné, par son intelligence, ses maîtres d'école, Djama N'Cho Logbochi Nicole accède très tôt au collège. En 2013, elle réussit brillamment à l'examen du Brevet d'études du premier cycle du second degré (BEPC). Elle n'a que 13 ans. Cérise sur le gâteau, c'est son admission, en 2016, avec la mention « Assez bien », au Baccalauréat (BAC) série D. Djama N'Cho Logbochi Nicole reçoit alors, à l'occasion de la troisième édition de la fête de l'excellence de la la DREN (Direction régionale de l'éducation nationale), un diplôme d'encouragement de la « plus jeune candidate de la DREN au BAC 2016 (16 ans), avec un total de 261 points sur 400 et la mention « Assez Bien ».

Selon son père, Dr Djama Albert, pharmacien à Agboville, la jeune Nicole a obtenu plusieurs propositions d'études après le BAC: une bourse d'études offerte par le Royaume du Maroc et une affectation par l'Etat de Côte d'Ivoire, à la faculté de médecine de l'Université d'Abobo-Adjamé. Mais les parents ont finalement décidé d'inscrire la bachelière en pharmacie à Karnata collège of pharmacy de Bangalore en Inde, où se trouvait déjà son frère ainé. Après 6 mois de cours intensifs en anglais, Djama N'Cho Logbochi Nicole peut désormais entamer ses cours de pharmacie. L'avantage en Inde, c'est qu'il n'y a pas de « tronc commun » comme en Côte d'Ivoire. Vous intégrez directement la filière de votre choix dès l'instant où l'école vous a acceptés. Contrairement au système français quasi lent, qui est de mise en Côte d'Ivoire, le modèle indien, tiré du système anglais, permet d'aller plus vite dans les études.

« Les débuts n'ont pas du tout été faciles avec la barrière de la langue. Mais grâce au soutien de papa, des frères et soeurs, on est parvenu à surmonter les difficultés. Après le BAC en Côte d'Ivoire, la formation a duré environ 5 ans dont 6 mois de cours intensifs en anglais. Avec mon grand frère, nous étions (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Abidjan Abobo Adjamé Maroc BEPC BAC Baccalauréat Agboville emploi candidat formation Ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour