Le gouvernement britannique soutient un grand projet de construction d'hôpitaux publics en Côte d'Ivoire

  • Source: Educarriere
  • Date: vend. 06 août 2021
  • Visites: 817
  • Commentaires: 0
UK Export Finance, organisme de crédit à l'exportation du gouvernement britannique, a approuvé sa ligne de crédit la plus importante en date au profit de l'Afrique de l'Ouest, pour soutenir les exportations de matériel médical produit au Royaume-Uni.

Une facilité UKEF de 241 millions d'euros en deux tranches associant crédit acheteur et prêt direct pour le gouvernement de Côte d'Ivoire vient d'entrer en vigueur. Ce prêt, le plus important jamais accordé par UKEF à l'Afrique francophone, financera des équipements médicaux et non médicaux spécialisés provenant du Royaume-Uni.

NMS Infrastructure Limited (« NMSI ») construit actuellement six nouveaux hôpitaux dans le cadre d'un contrat d'exportation de 326 millions d'euros, signé en septembre 2019 avec le Ministère de la Santé et de l'Hygiène publique. NMSI est responsable de l'étude, de la construction et de l'équipement de ces six hôpitaux situés à Bouaké, Boundiali, Katiola, Kouto, Minignan et Ouangolodougou, mais aussi de la formation et du soutien technique post-achèvement.

La construction des hôpitaux a commencé et devrait se terminer en 2024. Le projet s'acquittera de services de santé modernes, entièrement équipés, pour une zone bénéficiaire de plus d'un million de personnes.

Il sera financé par un emprunt commercial de 52 millions d'euros conclu en janvier 2021 avec la banque japonaise MUFG Bank et un emprunt de 241 millions d'euros garanti par UKEF, signé avec le ministère de l'Économie et des Finances (« MOF ») en février 2021. 

Placée sous la direction d'Ed Harkins, l'équipe désignée par GKB Ventures (« GKB ») pour conseiller le MOF a mené un processus d'appel d'offres entièrement transparent et concurrentiel pour le financement du projet par un groupe restreint de prêteurs internationaux.

À la fin du processus d'appel d'offres, MUFG a été choisi comme prêteur privilégié et Arrangeur principal mandaté pour le financement du projet.  GKB a conseillé le MOF et NMSI pendant toute la durée du processus d'appel d'offres, d'exécution et de documentation.  Le cabinet d'avocats KSK (Abidjan) a agi à titre de conseiller juridique de l'emprunteur du projet, par l'entremise d'une équipe juridique dirigée par son associé Zinda Sawadogo. Ashurst, sous la direction de Tom Longmuir, a agi à titre de conseiller juridique des prêteurs.

Ce projet est hautement prioritaire pour le gouvernement de Côte d'Ivoire, tout comme l'est la question du financement à longue échéance et faible coût. La levée du prêt commercial avant la tranche d'UKEF a favorisé son avancement rapide, tout en garantissant au MOF la transparence totale des prix pour les deux tranches de financement. 

L'appétit de l'organisme de crédit UKEF, qui a doublé sa capacité ces dernières années, peut atteindre deux milliards GBP pour soutenir de nouvelles entreprises en Côte d'Ivoire. UKEF peut également garantir le financement en francs CFA.

Explication d'Emma Wade-Smith, Commissaire de sa Majesté pour le commerce en Afrique : « cette ligne record d'UKEF en Afrique de l'Ouest témoigne de la volonté affirmée du gouvernement britannique de soutenir la croissance économique durable sur tout le continent africain. C'est un autre exemple de l'impact positif des entreprises britanniques travaillant en partenariat avec les gouvernements et le secteur privé africains pour stimuler la croissance, l'investissement et la création d'emplois. En outre, elle illustre l'éventail sensationnel d'opportunités présentées aux entreprises britanniques qui cherchent à se développer et à s'étendre sur de nouveaux marchés en Afrique ».

Pour S.E. Mme Catherine Brooker, Ambassadeur du Royaume-Uni de Grande-Bretagne en Côte d'Ivoire : « le projet de NMSI améliorera considérablement la disponibilité des services de santé modernes en Côte d'Ivoire. Le soutien du gouvernement britannique, à travers UKEF, place les entreprises britanniques dans une position idéale pour soutenir le développement des infrastructures de l'Afrique de l'Ouest et saisir l'énorme potentiel d'exportation en découlant. »

Réaction de Jean-Marc KOFFI BROU, Conseiller du Premier ministre chargé des Finances : « le soutien d'UKEF et de GKB nous a permis de mettre en place une solution de financement entièrement transparente, rapide, rentable et abordable pour garantir le succès de cet important projet. La capacité d'UKEF à accorder des prêts directs était essentielle pour conclure cet accord. »  

Pour Frederik Hsu, Président de NMSI : « ce projet d'infrastructure de santé contribuera à la croissance continue de l'économie pendant plusieurs années, grâce à un financement réalisé en combinant les efforts de GKB, d'UKEF, de MUFG et des prêteurs. Le DIT et UKEF ont joué un rôle important dans la réussite de nos projets d'exportation. »

Ed Harkins, Directeur général de GKB Ventures conclut : « nous sommes ravis d'avoir été nommés par le MOF comme conseillers financiers de cet important projet.  Le processus d'appel d'offres pour le financement a permis au gouvernement de la Côte d'Ivoire de bénéficier de la tension concurrentielle, d'une transparence des prix et d'une obligation redditionnelle totales. Le financement hautement concurrentiel a été réalisé malgré un marché extrêmement volatil. Il était particulièrement important de pouvoir tirer parti du taux fixe de l'OCDE au bas de la courbe. C'est l'un des taux les plus bas observés depuis l'établissement du TICR de l'OCDE en 1993. L'offre de prêt direct d'UKEF rend le projet considérablement plus abordable pour l'emprunteur, tout en garantissant à notre client un financement à un taux fixe très attractif. » 




Côte d'Ivoire Abidjan Bouaké Katiola Afrique de l'Ouest gouvernement emplois partenariat développement formation



Educarriere sur Facebook