Quelles ambitions et quels objectifs pour les Ivoiriens pour la CAN 2022 ?

  • Source: Sport-Ivoire
  • Date: mar. 08 sept. 2020
  • Visites: 717
  • Commentaires: 0

Alors que la crise couve au sein de la Fédération ivoirienne de Football (FIF) après la décision inattendue de rejeter la candidature de Didier Drogba (football-fif-la-reaction-de-didier-drogba-apres-sa-disqualification.html">qui reste serein quoi qu'il arrive) pour sa présidence, on se dit que les prochains mois s'annoncent compliqués : dans un tel contexte, après déjà plusieurs scandales dans le monde du football qui ont fait du tort à l'ensemble du pays, difficile de miser sur la cohésion, le fair-play et l'esprit d'équipe, des valeurs pourtant essentielles pour porter le football ivoirien vers les sommets. À ce sujet, maintenant que l'on sait que la prochaine CAN se déroulera officiellement en 2022, au Cameroun, quelles sont les chances des Éléphants dans la compétition ? Les mois à venir permettront-ils aux joueurs d'être prêts pour le grand rendez-vous ? On fait le point.

IMAGE >> https://cdn.pixabay.com/photo/2014/10/14/20/24/the-ball-488700_960_720.jpg >> Microsoft/Windows/INetCache/Content.Outlook/5DT866UD/pixabay.com/fr/photos/le-ballon-stadion-football-le-pitch-488700/">Photo par jarmoluk, CC0

Légende : Les Éléphants sont-ils prêts pour la CAN 2022 ?

Un pays à qui la CAN réussit

Au cours des 30 dernières années, la Côte d'Ivoire a eu la fierté et l'honneur de soulever deux fois le trophée de la Coupe d'Afrique des nations, en 1992 et en 2015. Dans le même temps, le pays s'est aussi retrouvé deux fois en finale, en 2006 et en 2012. En cela, personne ne peut le nier, les Éléphants font partie des poids lourds du continent africain sur le terrain du ballon rond. Alors, certes, on ne peut pas dire que les joueurs ivoiriens soient du genre à survoler les compétitions internationales, comme en attestent les deux titres acquis de justesse aux tirs aux buts face au Ghana, mais l'équipe répond toujours présente quand il faut. Ou presque. Puisque, en réalité, ces dernières années ont été marquées par bien des difficultés.

Une période compliquée à oublier

Après une longue série de matches sans défaites, la sélection ivoirienne a commencé a montré des signes de faiblesses au cours de la saison 2017. Et depuis, l'équipe semble quelque peu continuer à se chercher : entre la désillusion de la qualification manquée pour le Mondial 2018, les blessures de plusieurs de ses cadres et des entraîneurs qui n'ont pas bien su gérer ou motiver l'équipe, nombreux sont les mauvais souvenirs qui ont entaché ces dernières années. Heureusement, la CAN 2019 a donné de quoi (re)nourrir les espoirs de tous les Ivoiriens amoureux du ballon rond.

Alors, c'est sûr, le temps où Didier Drogba régnait en maître sur la planète foot commence quelque peu à dater et sa relève ne fait malheureusement pas autant de bruit (et ne marque pas autant de buts) que lui. Il manque certainement à l'équipe nationale un prodige du calibre de Leo Messi ou de Cristinao Ronaldo, les deux rois incontestés du ballon rond qui font logiquement partie depuis des années des sportifs les mieux payés du monde. Mais, lors de la dernière compétition internationale jouée l'an passé, la nouvelle génération ivoirienne a tout de même fait un bon travail. Un travail encourageant.

IMAGE >> https://cdn.pixabay.com/photo/2014/06/04/19/58/ivory-coast-362323_960_720.jpg >> football-362323/">Photo par 8385, CC0

Légende : La Côte d'Ivoire a un beau palmarès

2019, l'année de la relance ?

Lors de la CAN 2019, la Côte d'Ivoire est sortie, sans grande gloire ni honte, lors des quarts de finale de la compétition. Un parcours moyen, mais qui a de quoi donner des raisons de croire que l'équipe ivoirienne a de l'avenir et pourrait réaliser un joli coup lors de la CAN 2022. Le coach, Ibrahim Kamara, discret et peu connu, a su créer une nouvelle dynamique au sein de son effectif. Et il a su inviter de nouvelles têtes qui facilitent la transition entre les champions d'Afrique qui prennent de l'âge (Aurier, Bony, Assalé, Dié ou encore Kanon) et qui prendront inévitablement un jour ou l'autre leur retraite et les espoirs qui entendent prendre leurs responsabilités et donner vie à leurs propres rêves.

Qu'il s'agisse de Pépé, de Cornet, de Gbamin ou encore de Sangaré ou de Zaha, tous les jeunes joueurs de la sélection ivoirienne évoluent dans des championnats européens qui leur imposent une grande forme et de belles performances, dans un climat où la pression est permanente. En cela, tout laisse à penser qu'ils seront prêts et plus affamés que jamais au moment de croquer la CAN 2022.  

Pour savoir ce que nous réservent réellement les joueurs ivoiriens pour cette nouvelle saison qui débute, il faudra faire preuve de patience : depuis la défaite (2-1) contre l'Éthiopie fin novembre 2019, les joueurs n'ont pas encore reporté leurs crampons. Et on ne sait pas encore quand ce sera le cas, même si le comité d'urgence de la CAF évoque une reprise courant novembre. Autant dire que le chemin jusqu'à la CAN 2022 est encore long. Quoi qu'il en soit, le rendez-vous est pris contre Madagascar, pour une troisième journée des éliminatoires qui sera d'ores et déjà décisive. Les Éléphants seront prêts, on y croit.

 




CAN 2019 FIF football Éléphants Didier Drogba Ibrahim Kamara Ronaldo Côte d'Ivoire Afrique Ghana Cameroun Madagascar Microsoft candidature ivoiriens



Educarriere sur Facebook