Faits divers

Aéroport Félix Houphouët-Boigny : Guerre ouverte entre quatre sociétés
La sécurité de l'aéroport menacée

post-img
(Photo d'archives)

L'information émane d'un haut responsable en charge de la sécurité aéroportuaire. Au centre de cette guéguerre, une rupture de contrat entre quatre partenaires d'hier, Skylink Sécurity, Solen, Visual Defence Inc et Avisecure.

Aujourd’hui, selon nos sources, il plane sur l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny (FHB), aussi longtemps que cette guerre perdurera, un réel danger, notamment, au niveau sécuritaire. Les quatre entreprises en conflit seront devant les juges  aujourd’hui 6 novembre 2015.  Au centre du conflit, qui en constitue d’ailleurs l’enjeu principal, la faramineuse somme de  625.000.000 dollars Us, soit  343 milliards 750 millions de FCfa. De fait, compte tenu de la redevance de 25 $, soit 13.750 Fcfa  par passager, perçue par Avisecure depuis 2009,  ainsi que  d'autres taxes sur le fret, relativement à  l'évolution du nombre de passager qui était  de 700.000 en 2009, 960.000 en 2013, 1.200.000 en 2014, puis 1.500.000 en 2015, les enjeux du litige sont donc  de plus de six cent vingt cinq millions (625.000.000) $  sur les vingt cinq (25) années d'exploitation. Ce qui fait  un minimum de  vingt cinq millions (25.000.000) $ par année, soit 13 milliards 750 millions de Fcfa.  Il ressort des informations mises à notre disposition par un  haut responsable,  que  dans le cadre du projet  de certification de l'aéroport d'Abidjan, après plusieurs appels d'offres infructueux, il  a été soumis à Skylink  (Toronto, Canada), suite à la mise en relation de cette société avec l'Anac,  cette mission en 2006  à Visual  Défence et Aimé Gnonsian (Solen).  Après diverses rencontres avec l'Anac, Aeria, la Douane, la Police, la Gendarmerie, Servair, la Régie, l'Asecna…  une offre comportant des rapports faisant un état des lieux, et montrant les insuffisances à combler en vue de la certification, fut soumise à l'Anac. Toujours selon notre source,   c’est alors que des coûts pour la mise en place des infrastructures techniques et l'exploitation de l'ensemble du système de sûreté de l'aéroport FHB,  ont été proposés. Une signature intervient dès lors entre les trois entités,  et une équipe  composée d'agents de ces trois entreprises, entame, avec le support actif de l'Anac  et de Aeria, l'audit technique, le design de la solution dans les moindres détails et la modélisation de l'organisation de l'aéroport FHB. Les négociations aboutissent  sur la nécessité d'une convention sous forme de BOT entre l'Etat de Côte D'Ivoire et une société de droit ivoirien. Avisecure, initialement Asci, fut ainsi créée comme filiale à 50% des sociétés  Skylink  Security et Visual  Défence.   En contrepartie de la renonciation de Solen  à une prise de participation dans cette société, Visual Défence  et Skylink Security  s'engagent  à lui attribuer la partie ingénierie (installation, maintenance préventive et curative de tous les systèmes de sûreté).  

 
Lire la suite sur Soir Info


aéroport international Félix Houphouët-Boigny certification entreprises don Abidjan projet jeu Canada Gendarmerie Police information ivoirien

Articles similaires