Le gouvernement ivoirien aux trousses des fumeurs en public


(Photo d'archives)
  • Source: APA
  • Date: mer. 18 juin 2014
  • Visites: 2123
  • Commentaires: 0

Le gouvernement de Côte d'Ivoire, procède, depuis samedi, à la répression des contrevenants au décret d'interdiction de fumer dans les lieux publics et les transports en commun.

Selon un communiqué du service de la communication du Ministère de la Santé et de la lutte contre le Sida, transmis mardi à APA, après la campagne de sensibilisation sur la mesure d'application du décret n° 2012-980 du 10 octobre 2012 portant interdiction de fumer dans les lieux publics et les transports en commun, ledit ministère « procède depuis le samedi 14 juin 2014 à la phase de répression ». 

«Une dizaine de bars, restaurants et autres espaces publics ont reçu la visite inopinée de la police sanitaire brandissant des convocations aux espaces contrevenants », précise le communiqué.

Les contrevenants à cette mesure s'exposent à des sanctions pécuniaires allant «de 15 000 à 100 000 FCFA pour le fumeur» et de 50 000 à 250 000 FCFA pour les «propriétaires et/ou responsables des lieux publics et des transports en commun» avec une possibilité de «fermeture pure et simple de ces lieux» souligne le décret.

Le 31 mai dernier, à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le tabagisme, le Représentant résident de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Côte d'Ivoire, Allarangar Yokouidé, a révélé que plus de 5 000 décès annuels sont liés au tabac dans le pays.

HS/ls/APA




Côte d'Ivoire OMS gouvernement police 100 000 santé



Educarriere sur Facebook