Football : Yaya, la grande grimace

  • Source: Sport-ivoire.ci
  • Date: jeu. 22 mai 2014
  • Visites: 3133
  • Commentaires: 3
Yaya Touré, annoncé sur le départ par son agent pour une affaire “d'anniversaire“, est plutôt indécis sur le sort qu'il se réserve en été prochain.

Yaya Touré trouble encore le monde du football. Cette fois, loin de la pelouse. La faute à un agent bien trop sulfureux. Comique à la limite. En tout cas, c'est l'impression que Dimitry Seluk a laissé à des milliers d'internautes qui s'en sont pris à son « fils ». Car sur la toile, c'est bien Yaya Touré qui est la cible des railleries. Quelques semaines après son aîné, le colosse passe à la casserole. La raison de cette avalanche n'est pas tant son envie de départ. Mais plutôt la raison évoquée. « Personne ne lui a serré la main pour son anniversaire. C'est vraiment dingue. Il a eu un gâteau, oui, mais quand Roberto Carlos a fêté son anniversaire, le président de l'Anzhi lui a offert une Bugatti. Je ne m'attends pas à ce que City offre une Bugatti à Yaya, nous avons juste demandé à ce qu'ils lui serrent la main et qu'ils le félicitent. C'est le minimum qu'ils puissent faire pour son anniversaire et que l'équipe était réunie ». Cette sortie sur la BBC de Dimitry Seluk a jeté un froid sur la partie bleue de Manchester. Surtout que sur son compte Twitter, Yaya Touré a semblé confirmer les dires de son agent. « Tout ce qu'a dit Dimitry est vrai. Il parle en mon nom », a posté le milieu ivoirien avant d'indiquer qu'il expliquerait toute l'histoire après la Fifa Coupe du Monde 2014. « Je donnerai une interview après la Coupe du Monde ».

"Lady Yaya" pris en grippe par la toile

Sous le feu des rampes, Yaya qui n'aime pas le trop de lumière, s'est offert un voile. Celui du « gag ». Une plaisanterie inscrite encore sur son compte Twitter, comme pour indiquer que tout ceci n'était qu'une grosse blague. Le but serait de calmer le jeu autour de lui. « Merci pour tous les messages d'anniversaire. La carte de City vient juste d'arriver ... Elle avait du se perdre par la poste. Haha. Ce sont des blagues. S'il vous plait ne croyez que ce qui sort de ma bouche, sérieusement. Jugez mon dévouement pour Manchester City à travers mes performances sur le terrain ». Une sortie relayée par eurosport.fr, qui confondrait Dimitry Seluk, mais surtout, qui prendrait à contre pied le premier post de Yaya Touré. Si cela est avéré, la plainte du camp Yaya demeurera comme « un caprice de “Lady Yaya“ », comme indique le commentaire d'un utilisateur de Twitter. Car même si la problématique du manque de considération des écuries européennes vis-à-vis des joueurs africains, traine en sourdine, Yaya, loin d'être un virtuose de la communication, l'a prise du mauvais bout. Et là, il est obligé de se mettre à la balançoire, évitant le chaud et le froid, jonglant le blanc et le noir, faisant la grimace. Espérons que ce remue-ménage autour de la star ivoirienne ne crispera pas son talent attendu au Brésil. Le salut de la Côte d'Ivoire en dépend fortement. Et ce n'est pas Sabri Lamouchi qui dira le contraire.

Patrick GUITEY




anniversaire Côte d'Ivoire monde don communication jeu Fif football Yaya Touré Sabri Lamouchi Manchester City Brésil BBC ivoirien grippe



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour