Décédée des suites d'une agression / Le mannequin Awa Fadiga inhumée aujourd'hui - Sa tante catégorique : « Que les coupables soient punis »

  • Source: L'Inter
  • Date: lun. 31 mars 2014
  • Visites: 7468
  • Commentaires: 13
La tante de la défunte Awa Fadiga appelle toujours à la vengeance de sa fille adoptive décédée dans des conditions qu'elle qualifie d'inacceptables au Chu de Cocody.

Cette femme, que nous avons rencontrée hier, à son domicile à Williamsville, compte bien aller jusqu'au bout pour démasquer les assassins de sa fille. « Ce qui est arrivé à Awa est révoltant. Très révoltant. J'ai une Organisation non gouvernementale (Ong) du nom de ''ONG Femmes de Côte d'Ivoire'' qui lutte pour la cause des femmes. Aujourd'hui, si ma fille est décédée par manque de premiers soins, je crois que nous allons mener un combat pour ne plus qu'il y ait d'autres Awa. Les Chu sont faits pour les pauvres. Si dans ces Chu les gens ne peuvent plus se soigner, notre rôle en tant que ONG, c'est de dénoncer cela. Et, nous allons aller jusqu'au bout. Awa est décédée, mais c'est un combat qui continue. On ne veut plus qu'il y ait d'autres Awa. L'heure de l'espoir a sonné », a affirmé catégorique Dame Fadiga Sirakoné.

Cette dernière a mentionné que la famille a reçu les condoléances de plusieurs autorités de différents ministères, ainsi que des commissaires de police. « Dans le monde entier, je reçois des coups de fils des ONG, des structures de droits de l'Homme, les femmes de Côte d'Ivoire, les réseaux sociaux et les amis d'Awa qui viennent vers moi (...)

Lire la suite sur L'Inter


Chu de Cocody Côte d'Ivoire ONG monde ville lutte femmes gouvernement police




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour