Riviera-M'badon : Descente de gendarmes, policiers et FRCI chez le général Touvoly Zogbo


Le général Touvoly a été reçu au Golf Hôtel, par Ouattara le 8 avril 2011, soit 3 jours avant la chute de Gbagbo (Photo d'archives)
  • Source: Soir Info
  • Date: mer. 15 janv. 2014
  • Visites: 6595
  • Commentaires: 1
Fausse alerte ou vraie attaque manquée ? Il est encore difficile de répondre, dans un sens comme dans l'autre. Néanmoins, la théorie d'un « coup » au domicile du général Touvoly Bi Zogbo, domine encore les esprits du voisinage de l'ex-commandant supérieur de la gendarmerie nationale.

Selon des sources sur place, le domicile de l'ancien chef d'état-major particulier de l'ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo,  sis à la Riviera-Mbadon, non loin de l'Ambassade de la Chine, aurait été la cible «  d'individus puissamment  armés », le 7 janvier 2014.   C'est ainsi qu'informés,  une compagnie du Ccdo, notamment «  le Raid 45 », des policiers et des gendarmes, se sont déployés chez  le  général Touvoly Bi Zogbo, en vue de faire échec à l'attaque. 

Mais, l'information va s'avérer «  un flop », car, en fait «  d'attaques d'individus armés », il n'en était rien, du moins,  selon des informations recueillies sur place auprès des populations, selon nos sources.  L'opération d'envergure  de ratissage organisée aux alentours de la maison du général et  à travers le quartier Riviera-Mbadon,  par ces trois composantes des Fores de défense et de sécurité,  n'a rien donné.  Aujourd'hui, beaucoup de questions restent sans  réponse, notamment, sur les motivations des ou de la personne qui a  fait «  ventiler » ce qui a tout l'air «  d'une rumeur ».  Ou alors, s'agit-il d'une réelle (...)

Lire la suite sur Soir Info


Laurent Gbagbo Ccdo Riviera Chine gendarmerie




Educarriere sur Facebook