Interview / Yaya Touré (Eléphants): « Me mettre en confrontation avec Drogba, c'est assez horrible » - « Beaucoup de gens ne me connaissent pas »

  • Source: L'Inter
  • Date: jeu. 06 juin 2013
  • Visites: 5714
  • Commentaires: 22
En marge de la signature de sponsoring avec Orange vendredi dernier, Yaya Touré a rompu le silence sur ses relations avec Didier Drogba. Dans cet entretien, l'international ivoirien de Manchester City parle de ses relations avec l'attaquant de Galatasaray, de l'avenir de son frère Kolo, du match contre la Gambie...

Que pensez-vous du départ du coach Mancini ?

Je pense qu'il y a des affinités qui se créent entre joueurs et entraîneurs. Mais, il va arriver un moment ou on va se séparer. La plupart du temps, ce sont les joueurs qui partent, mais quand c'est l'entraîneur qui part, c'est vrai que c'est un peu difficile, mais aujourd'hui, c'est le métier qui demande ça. Donc on fait avec.

Quels objectifs pour Yaya la saison prochaine avec Manchester City ?

Il y a beaucoup de spéculations, comme quoi de nouveaux joueurs arrivent, un nouvel entraîneur qui viendra. Je pense que pour moi le but est toujours le même, aller le plus loin possible et essayer de gagner. C'est ça le plus important. Pour moi aujourd'hui l'objectif, c'est aussi la famille.

Durant toute ma carrière, j'ai tourné énormément, ce qui m'a un peu bouleversé mentalement. Ce qui a fait qu'il n'y pas mal de choses que j'ai manquées. C'est-a-dire que je ne me suis pas vraiment installé, vraiment adapté a la vie, parce que la plupart du temps, j'ai fais un an, deux ans maximum dans des clubs. Aujourd'hui pour moi, rester le plus longtemps par rapport à ma famille et mes fans, c'est assez important.

Que pensez-vous du départ de Kolo ?

Pour être honnête avec vous, je suis un peu découragé, un peu sonné, parce que tout arrive en même temps. L'entraîneur qui part, les joueurs qui partiront, mon frère aussi qui est en fin de contrat. Mais je pense que c'est la vie, la plupart du temps c'est comme ça. On ne peut pas être là assez longtemps, tous ensemble en même temps. Avant cela déjà, je commençais à l'académie (Asec), on était une famille, je suis parti en Europe. Et on s'est séparé. Je pense qu'il va arriver des moments comme cela. Pour lui, c'est assez difficile parce qu'on ne sera plus proche comme on l'était avant. C'est très important aussi pour son futur, pour sa carrière. Pour l'équipe nationale, je pense que c'est très important que Kolo aille dans une équipe plus compétitive où il va jouer beaucoup plus souvent. C'est important pour l'équipe nationale.

Vous a-t-il demandé des conseils avant de partir ?

C'est moi qui lui demande toujours des conseils, parce que Kolo a été toujours quelqu'un de très positif dans ma vie, ainsi que beaucoup d'aînés. Aujourd'hui pour moi, c'est une grande fierté de travailler a côté de ses gens, tels que Kolo, Didier Drogba, Kalou Bonaventure, toutes ces personnes qui m'ont beaucoup aidé.

Votre ancien club Monaco recrute de grands joueurs en ce moment qu'en pensez-vous ?

Je pense que tout grand club qui veut rentrer dans l'élite est obligé de signer avec les plus grands joueurs qui peuvent exister sur la planète. Et aujourd'hui, vous savez que les forces financières que certains clubs ont, font la différence a chaque fois. Le plus important est comment avoir été connu à Monaco auparavant. (...)

Lire la suite sur L'Inter


Didier Drogba Yaya Touré Kalou Bonaventure Manchester City Galatasaray Monaco Europe Orange ivoirien



Educarriere sur Facebook