Ouest ivoirien / Vive tension entre deux villages : Un envoyé du sous-préfet tabassé et des blessés graves
L'armée déployée


Le préfet de Bangolo, Chérif Ibrahim est interpellé sur les affrontements à Diaplean.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 20 déc. 2019
  • Visites: 1378
  • Commentaires: 0
La tension entre Beoué-Zibiao et Deamplean, deux villages voisins du département de Bangolo, dans l'ouest ivoirien continue de faire des blessés.

Pour la genèse de ce conflit fratricide, il faut remonter au mois de novembre. La mort d'une jeune fille dans le village de Diaplean met la jeunesse et les parents de la défunte en émoi. Lors d'une séance d'exorcisme organisée pour retrouver le ou les présumés responsables de ce brusque décès, à la grande surprise de tous, le Chef du village, chef Taha Simon est percuté par le cercueil contenant le corps de la jeune fille.

La jeunesse, avec à sa tête Gui Monsseha Louis, a donc demandé la démission pure et simple du chef Simon, parce que suspecté d'appartenir à une confrérie. Elle a proposé même la mise en place d'un comité provisoire, en attendant l'organisation de nouvelles élections. Cette prise de position divise le village en deux groupes opposés : d'un côté, les partisans du chef qui militent pour son maintien et de l'autre côté, ceux qui demandent sa destitution. Le chef est fortement menacé et très affaibli par des critiques acerbes et injures à son encontre. Les jeunes ne s'arrêtent pas là. Le 9 décembre 2019, ils organisent une expédition sur la ville de Bangolo et transmettent leurs préoccupations et exigences au préfet Cherif Ibrahim. Une copie de leurs récriminations est déposée à la brigade de gendarmerie.

Malgré leur mouvement de protestation, les choses n'évoluent pas. Le chef renforce même son pouvoir en organisant une réunion. Toute chose qui "met de l'huile sur le feu". Le chef est à nouveau pris à partie par sa jeunesse. La tension se faisant très forte, il quitte son village et se réfugie dans le village de Béoué-Zibiao, situé à seulement 2 kilomètres de Diaplean.

Le sous-préfet de B&eacut (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Bangolo gendarmerie élections ivoirien




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour