Construction du 4è pont d'Abidjan : Une partie de Boribana rasée ce samedi, 398 personnes frappées
13% de l'avancement des travaux du 4è pont


L'emprise du 4è pont en train d'être rasée.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 30 nov. 2019
  • Visites: 1633
  • Commentaires: 2
L'opération de déguerpissement et de libération de l'emprise du 4è pont d'Abidjan, dans le bidonville Borribana, situé dans la commune d'Attécoubé a démarré ce samedi 30 novembre 2019 au levé du jour.

« Ce matin nous sommes en train de faite une opération de libération de l'emprise du projet pour que les travaux du pont puissent continuer. Sur la lagune, les travaux sont très avancés mais sur cette rive, on ne pouvait pas travailler du fait de l'occupation de l'espace par des bâtiments », a indiqué Coulibaly Salimanta Tchébala, coordonnateur adjoint du projet de transport urbain d'Abidjan (Ptua) dans lequel la construction du 4è pont d'Abidjan est prévu.

Elle a expliqué que toutes les personnes qui sont touchées par cette opération ont été effectivement indemnisées. « Elles ont perçu leur indemnisation au titre de l'éviction qui se fait ce matin. Donc, ce sont ces personnes qui seront déplacées ce samedi. Tous les bâtis qu'on libère aujourd'hui ont tous reçu un chèque ou un ordre de virement », a souligné le coordonnateur adjoint du Ptua.

Tout en notant que le montant des indemnisations sont confidentielles. « Il y a eu des négociations, chacun a signé le Pv (procès verbal) de négociation et c'est à l'issue de cela qu'elles ont été indemnisées. Les populations sont informées depuis l'année dernière. Les négociations sur le projet ont démarré les 27 décembre 2017. Elles se sont poursuivies en 2018 et 2019. Le 11 novembre, il y a même eu une réunion de sensibilisation dans toutes les différentes communes pour leur dire que la date limite de libération des emprises était le 25 novembre 2019. Il y a même eu un communiqué du ministre de l'équipement et de l'entretien routier à cet effet. Le 25 novembre est passé, on est passé encore le jeudi 28 novembre pour leur signifier que l'échéance est passée, nous allons procéder au déguerpissement et a libération des emprises. Vendredi, il y avait un dispositif de sécurité pour leur signifier qu'elles doivent partir », a-t-elle expliqué.

Mme Tchébala a fait observer que cette opération ne frappe pas tout Borribana. &la (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Abidjan Attécoubé 4è pont procès




Educarriere sur Facebook