Abidjan : Le préfet Vincent Toh Bi Irié fait des découvertes choquantes lors d'une descente surprise dans des usines de ''choukouya'' et ''Kplô'' dans plusieurs quartiers


Le préfet Vincent Toh Bi Irié est choqué de voir les conditions dans lesquelles le ''Kplô'' très prisé des Abidjanais est préparé
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 28 nov. 2019
  • Visites: 1648
  • Commentaires: 0
A Abidjan, on mange vraiment des conneries. Il a suffi que le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, fasse, ce jeudi 28 novembre 2019, une descente surprise dans trois quartiers où le ''choukouya'' et le ''Kplô'' sont faits en quantité industrielle, dans des conditions infectes, pour s'en convaincre.

Le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié a fait, ce jeudi 28 novembre 2019, une descente surprise dans trois quartiers, notamment Attécoubé, Adjamé et Abobo pour voir les conditions dans lesquelles se préparent la viande du choukouya, des brochettes, des arachides, des jus. Il a constaté que tout cela se fait « sans aucune norme de propreté ni de santé ». Selon le préfet, ces endroits sont envahis par les « eaux sales, les margouillats, les mouches ».

Après avoir visité tout le circuit de la production de la peau d'animaux appelée ‘'Kplô'', très appréciée d'ailleurs des Abidjanais, il a été choqué de voir que ces produits alimentaires de grande consommation se préparent dans « des conditions infectes ». « Des camions entiers de peaux d'animaux sèches depuis des années ou des mois, arrivent d'autres pays. Ces vieilles peaux sont récupérées et brûlées à l'aide de pneus usagés (vous avez bien lu pneus usagés) », a-t-il posté, avant de rappeler que « Ailleurs, nous avons vu des peaux plus fraîches venant de l'abattoir de Port-Bouet “braisées” à l'aide de matières plastiques récupérées dans des carcasses de voitures : volants, tableaux de bord et pare-chocs sont enflammés pour enlever les poils sur les peaux d'animaux »

Vincent Toh Bi Irié a fait savoir que « Ces peaux sont ensuite trempées dans des eaux d'une propreté approximative pour (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Vincent Toh Bi Irié Abobo Adjamé Abidjan Attécoubé