Yopougon : Un jeune homme tué et vidé de son sang au domicile de ses parents


Le corps sans vie de Yann Hans gisant dans une mare de sang.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 12 nov. 2019
  • Visites: 5410
  • Commentaires: 0
Ba Dessieka Yann Hans n'est plus. Il a été découvert, au domicile de ses parents maternels, à Yopougon, au quartier Maroc non loin du stade Pierre Marie, sous son lit, baignant dans une mare de sang, le lundi 4 novembre 2019, au petit matin, par sa mère G. Léonce, totalement bouleversée. Selon des sources médicales proches de l'enquête, il aurait eu plusieurs fractures des membres et au niveau du visage.

Que s'est-il passé pour que le jeune homme connaisse une triste fin dans la maison où il était censé être mieux en sécurité ?

Selon les informations à notre disposition, le samedi 2 novembre 2019, une belle ambiance règne au domicile jusque tard dans la soirée. Le lendemain dimanche, lorsque la maisonnée se réveille, Yann Hans manque à l'appel. Où est-il passé, lui qui n'est pas sorti le samedi. La suite, c'est G.G. David, présenté comme le suspect numéro un, qui raconte « C'est moi qui l'est tué, dans la nuit du samedi. J'étais sur mon Pc (ordinateur portable, ndlr) et Yann est venu mélanger mes données. C'est pourquoi, je lui ai donné un coup de genou dans le visage et il s'est affaissé. Je ne me suis plus occupé de lui et j'ai continué à travailler jusqu'à ce que nous dormions », confie-t-il aux policiers venus l'interpeller. David continue dans son récit en ajoutant que c'est lorsqu'il s'est réveillé le dimanche 3 novembre 2019, le matin, qu'il s'est rendu compte que le petit Yann est décédé. « Le reflexe que j'ai eu, je l'ai pris et je l'ai caché sous le lit. D'ailleurs, je suis brouteur et je le fais depuis l'âge de 12 ans », déclare David qui en a aujourd'hui 29.

La mort de Yann, loin d'être un accident, est également marquée par un fait des plus rocambolesques. Quelques heures après la découverte macabre, le lundi peu après 21h, un jeune homme, connu dans le quartier sous le prénom de Kévin, fait irruption dans la maison par l'arrière-cour. Il fonce tout droit dans la chambre de Yann et David. Les témoins soutiennent l'avoir vu s'étaler sur le lit sous lequel le corps de Yann a été retrouvé. Ensuite, il débarque dans la chambre voisine et fait main basse sur l'ordinateur de David. Il ressort de la maison et se met à détruire ledit ordinateur, après avoir récupéré le disque dur. Les membres de la famille, qui sont surpris par une telle présence, mettent la main sur Kévin et font appel aux policiers du commissariat du 17e arrondissement. Kévin est interpellé, l'ordinateur endommagé et le disque dur sont saisis. Le mardi 5 novembre 2019, lorsque la famille de Yann s'informe auprès des policiers du 17e arrondissement, pour connaître la suite, elle est informée que Kévin va être transféré à la Police criminelle qui a été saisie. Mais seulement voilà : une source proche de la police (police criminelle) fait état de ce que le suspect ne figure nulle part dans les fichiers. Aussitôt, la famille repart au 17e arrondissement pour (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Yopougon Maroc police accident




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour