ft-ad_1
Politique

Situation politique / Visite de Soro à l'Ouest : Les ex-combattants disent non !
« Nous serons sans pitié avec Soro »
« La visite de Soro est une déclaration de guerre au peuple Wê »

post-img
Guillaume Soro, à écouter des ex-combattants, est persona non gratta à l’ouest. (Ph: DR)

Guillaume Soro, l'ex-président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, est déclaré persona non gratta dans les deux régions de l'ouest. Notamment, dans le Cavally et le Guémon.

En cause, une ferme opposition d'ex-combattants incarnés par Todé Koula, président du Collectif des jeunes leaders de l’ouest, Sompohi Bah, ancien puissant chef de guerre, coordonnateur de la région du Guémon, et Tékoua Sonzahi Lucien, coordonnateur des ex-combattants de Guiglo. « Soro Guillaume a été Premier ministre puis président de l’Assemblée nationale. Il ne s’est jamais déplacé à l’ouest pour venir demander pardon au peuple . Ce n’est pas maintenant qu’il n’est plus avec le pouvoir, qu’il va venir chez nous, pour instrumentaliser les populations. Nous disons non à cette visite. Sa visite à l’ouest est une déclaration de guerre au peuple . Nous serons sans état d’âme avec lui. Nous serons sans pitié avec lui », a déclaré, tout rouge de colère, l’ancien chef de guerre, Todé Koula. Une autre raison, et non des moindres, qu’il avance, est relative à la présence, selon lui, « de nombreux corps dans les puits, tant à Duékoué qu’ à Guiglo, que nous n’avons pas encore enterrés ». « Nos forêts sont occupées par les ex-combattants de Guillaume Soro. Nos parents et enfants sont toujours en exil. Venir dans l’ouest, en l’état actuel de la situation, relève du banditisme politique. C’est de la moquerie de nos corps », a encore martelé Todé Koula. Qui nie toute manipulation de la part des adversaires politiques de Guillaume Soro. « Nous ne sommes pas manipulés par qui que ce soit. Nous ne sommes pas à la solde des adversaires politiques de Guillaume Soro, à l’ouest. Nous ne sommes pas de connivence avec le Rhdp. Nous ne sommes pas manipulés », se sont-ils défendus.

Pour lui, « Guillaume Soro n’étant plus en odeur de sainteté » avec Alassane Ouattara, veut embarquer l’ouest dans son combat. « Nous ne sommes pas une poubelle politique dans laquelle tous les hommes politiques peuvent venir déposer leurs déchets. Nous demandons au ministre de l’Intérieur de mettre tout en œuvre pour ne pas que cette visite de Guillaume Soro ait lieu. Car, s’il traverse le pont de Guessabo, sur le fleuve Sassandra, il sera surpris de voir ce qu’il verra. Nous serons sans état d’âme dans les actions que nous allons mener contre lui. On ne peut pas accepter sa visite à l’ouest. On n’a pas besoin de lui chez nous », a-t-il martelé. « Son arrivée est une insulte à la mémoire de nos morts, une insulte au peuple », a encore pesté Todé Koula.

Pour ce qui le concerne, Sompohi Bah, un autre chef de guerre, très craint à l&rsqu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire déchets don leaders jeunes Alassane Ouattara Soro Guillaume Guillaume Soro Rhdp Guiglo Sassandra Duékoué Assemblée nationale opposition

Articles similaires