Abattoir de Port Bouët : la taxe fixée à 17.000 francs Cfa par boeuf
Claude Kotia Kacou (Boucher) : « C'est le consommateur qui va payer les pots cassés »


De nouvelles taxes sont en expérimentation à l'abattoir de Port Bouët
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 16 juin 2019
  • Visites: 1548
  • Commentaires: 0
La taxe à l'abattoir de Port Bouët a été fixée 17.000 francs Cfa par bovin (bœuf) et 2.000 francs Cfa par tête de petit ruminant (mouton, cabri) pour une période expérimentale de 3 mois. C'est ce qu'a fait savoir Claude Kotia Kacou, Secrétaire général du Collectif des bouchers de Côte d'Ivoire. Qui a confié ce dimanche 16 juin 2019, à Linfodrome.ci quelques inquiétudes.

« On nous a fixé ces tarifs mais, dans la pratique, ce sera difficile. On ne peut pas engager indéfiniment un bras de fer avec l'État, donc, on a accepté de payer ces taxes. On nous a dit d'essayer et faire remonter les difficultés. Au bout de trois mois, on appréciera », a fait savoir M. Kacou. Qui a souligné que cette expérience est douloureuses, pour leurs poches, notamment. « Dans la pratique, ce n'est pas toujours qu'un boucher gagne 17.000 francs de bénéfice sur un bœuf. Souvent, il s'en sort avec des dettes. Si, en plus de cela, il doit payer 17.000 francs, ça craint », a-t-il noté.

Qui plus est, l'État leur a demandé de ne pas augmenter le prix du kilogramme de viande pour le moment. « On nous demande de maintenir le prix, mais pendant combien de temps allons nous tenir ? Actuellement la viande se négocie entre 1900 et 2000 francs, le kilogramme, en gros pour permettre aux détaillants de vendre à 2200 francs avec os et 2400 francs Cfa sans os. Ça va coincer. On ne fait pas le commerce pour perdre et je pense honnêtement qu'au finish, c'est l (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine