Assoa Adou : « Tous les autres partis qui nous font la cour ne veulent pas voir Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire »
« Nous sommes prêts à discuter avec le RDR »


Assoa Adou a réaffirmé la volonté du parti d’aller à la réconciliation
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 09 avr. 2019
  • Visites: 1612
  • Commentaires: 0
Le « Parti de Gbagbo » était en séminaire, du 6 au 7 avril 2019. A l'issue de cette rencontre qui visait, selon Simone Gbagbo, vice-présidente du parti, la « construction des responsables efficaces, compétents, dignes, pour que le Fpi aille de l'avant », son secrétaire général, Assoa Adou, a dit ses vérités sur les rapports entre le parti et les autres partis de la sphère politique ivoirienne.

A l'en croire, contrairement aux militants et cadres du parti qui attendent un retour prochain de l'ex chef d'État, les autres partis de l'opposition n'espèrent pas un retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire. Aussi, a t-il indiqué, il importe pour ledit parti, d'œuvrer à une évolution de cette situation. Cela, d'autant plus que, la contribution de l'ancien numéro 1 est indispensable à la réussite des chantiers de la réconciliation et du développement socio-économique du pays. 

«Tous les autres partis qui nous font plus ou moins la cour, ils ne veulent pas voir Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire. Donc, notre combat, c'est de les amener à l'accepter. Et que, eux voient que pour que ce pays aille de l'avant, que nous allons vers des élections transparentes justes, et que tous les Ivoiriens soient réconciliés, il faut que Laurent Gbagbo soit présent. (…) C'est le seul qui peut réconcilier les Ivoiriens », a assuré Assoa Adou.

Et d'expliquer, relativement au mémorandum conçu par le parti, sur la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei) et la réconciliation, qu'un secrétariat exécutif se réunira le mercredi 10 avril prochain, pour plancher sur son adoption et sa mise en œuvre. « Si le texte est adopté, il sera présenté au secrétariat général, et enfin au comité central. Sur cette base, nous allons faire une campagne de mobilisation du peuple de Côte d'Ivoire, et nous allons rencontrer tous les partis de Côte d'Ivoire, toutes les organisations civiles, pour parler de la réconciliation, du retour de Laurent Gbagbo », a annoncé le conférencier. S'agissant du retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire, Assoa Adou a insisté sur son importance, non seulement pour la ré (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Laurent Gbagbo Simone Gbagbo Assoa Adou Fpi Commission électorale indépendante Cei Côte d'Ivoire réconciliation élections opposition




Educarriere sur Facebook