Vol A380 de Air France, comment les enfants de Molare et la cousine de DJ Arafat ont vécu le crash manqué : Le récit d'un passager

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 11 mars 2019
  • Visites: 2280
  • Commentaires: 0
Avec à son bord 501 passagers au départ d'Abidjan dont les deux enfants de Molare et leur mère par ailleurs neveux et cousine de DJ Arafat, les deux chanteurs auraient vécu des moments très difficiles si le pire était arrivé sur le vol A380 de Air France dans la nuit du samedi à dimanche.

De fait, l’avion en partance d’Abidjan pour la France a dû faire demi-tour à partir du Niger après que l’un de ses 4 réacteurs est tombé en panne. Le pilote a réussi après avoir vidé de son kérosène à poser à l’aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. Molare qui avait sa famille au nombre des passagers a dû cette même nuit aller précipitamment à l’aéroport. Remerciant Dieu pour cette bienheureuse nouvelle. 

Quant à DJ Arafat, c’est sur sa page Facebook qu’il annonce la nouvelle non sans remercier Dieu d’avoir épargné sa famille de ce crash. « Mes deux cousines Mijeanne et Elodie + mes deux neveux fils du Molare étaient sur le vol d’Air France hier soir à Abidjan et il y’a eu plus de peur que de mal. À cause de la présence de notre créateur (Dieu) Tout puissant. Prends soin de toi monsieur Patrick Bellec et remercie toujours le père. Force à toutes les personnes qui étaient aussi dans ce vol ».

Plusieurs témoignages de passagers ont été diffusés sur les réseaux sociaux dont celui de Patrick Bellec. Témoignage.

« J'étais à bord de ce funeste vol et je tiens à apporter mon témoignage :
Le repas était en train d'être servi, nous survolions le Niger, d'après l'écran de géolocalisation. J'ai vu une boule de feu pendant quelques secondes puis j'ai entendu un grand bruit du côté gauche de l'avion. C'est clair qu'un moteur venait de tomber en panne. L'avion commence à tanguer, tout tremble, les gens ont commencé à paniquer. Le va-et-vient de l'équipage de bord commence à inquiéter certaines personnes. La peur, l'angoisse peut se lire sur certains visages. A un moment l'hôtesse passe dans les rangées et la personne située derrière moi l'arrête et lui demande : « Que se passe-t-il ? » L'hôtesse lui répond avec un air paniqué : « Nous avons un souci avec un moteur... » et s'effondre en larmes. Le pilote annonce alors " 'nous venons de perdre un moteur gauche, nous rentrons à Abidjan. "

L'hôtesse fait une annonce pour nous expliquer calmement la situation et l'équipage fait alors une démonstration pour la procédure de secours. Dès que le pilote prononcera le mot idoine , il nous faudra prendre la position de sécurit& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook