Assemblée nationale / Election d'Amadou Soumahoro : Le groupe Parlementaire PDCI-RDA saisit le Conseil Constitutionnel

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 08 mars 2019
  • Visites: 1081
  • Commentaires: 2
En relation avec les groupes parlementaires Vox Populi, et Rassemblement, le Groupe parlementaire PDCI-RDA, a informé, vendredi 8 mars 2019, à son siège sis à Abidjan-Cocody, de la saisine du Conseil Constitutionnel, « organe régulateur du fonctionnement des pouvoirs publics » suite à l'élection du nouveau président de l'Assemblée nationale. Les députés membres de l'opposition, selon les explications du député Olivier Akoto, s'insurgent ainsi contre ce qu'ils qulifient de « parodie » d'élection, tenue la veille jeudi 07 mars 2019 et ayant conduit à l'élection du candidat du RHDP, l'honorable Amadou Soumahoro à la tête du Parlement ivoirien. Ci-dessous l'intégralité de la déclaration lue par le porte-parole du groupe parlementaire PDCI-RDA.

Comme tous les Ivoiriens, nous avons assisté, hier, jeudi 07 mars 2019, à l’élection d’un nouveau Président de l’Assemblée nationale qui fait suite à la démission du Président SORO KIGBAFORI Guillaume le 08 février 2019.

Le Groupe parlementaire PDCI-RDA et les Groupes parlementaires Vox populi et Rassemblement n’ont pas pris part à cette séance pour les raisons sur lesquelles il nous parait essentiel de revenir afin de permettre à la communauté nationale et internationale de comprendre l’attitude des Députés membres desdits groupes.
En effet, ces trois groupes parlementaires avaient, au cours d’une conférence de Presse tenue le mercredi 06 mars dernier au sein même de l’Assemblée nationale, déclaré conjointement qu’ils n’entendaient pas prendre part à cette 2ème session extraordinaire en raison des modifications intervenues dans le mode opératoire du scrutin.

De quoi s’agit-il ?

Il convient de rappeler que conformément au Règlement de l’Assemblée nationale, l’intérim du Président démissionnaire étant assuré par le Doyen d’âge des Vice-Présidents, en l’occurrence l’Honorable DIAWARA Mamadou, celui-ci a convoqué et présidé une réunion du Bureau de l’Assemblée nationale, le 26 février 2019. Cette réunion a arrêté des décisions relatives à l’organisation de l’élection du nouveau Président de l’Assemblée nationale, prévue pour le 07 mars 2019, dont notamment le principe du vote au moyen d’un bulletin unique (point 3 du relevé des décisions du 26/02/2019) pour garantir le caractère secret du vote, conformément à l’article 7-1 de la résolution n°005 A du 27 juillet 2018, portant règlement de l’Assemblée nationale.

Seulement, le mardi 05 mars 2019, au lendemain de la rencontre entre le Président de la République et les Députés se réclamant du RHDP, le Bureau s’est réuni à nouveau, en vue de l’adoption du compte rendu de la réunion du 26 février 2019 et de la présentation des candidatures à l’élection du Président de l’Assemblée nationale.
Au cours de cette réunion, alors que plusieurs points du relevé des décisions de la réunion du 26 février 2019 avaient déjà été appliqués, notamment les conditions d’éligibilité, la réception des candidatures, le quorum, le Bureau de séance et les délégations de vote, le Président DIAWARA a décidé unilatéralement d’utiliser des bulletins multiples arguant qu’il était nécessaire que le Député ayant voté présente à son groupe parlementaire, le bulletin du candidat adverse qu’il n’a pas utilisé, pour faire la preuve de son choix.

< (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Educarriere sur Facebook