Après l'ordonnance d'amnistie du chef de l'Etat : Ce que les pro-Gbagbo en exil au Ghana ont décidé

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 13 août 2018
  • Visites: 2330
  • Commentaires: 1

Leur réaction était attendue. Elle est tombée à l'issue de la rencontre qu'ils ont eue, le jeudi 9 août 2018, à Accra au Ghana. Les exilés pro-Gbagbo dans le pays de Nana Akufo-Addo ont analysé, lors de la réunion, l'ordonnance prise, le lundi 6 août 2018, par le chef de l'Etat, Alassane Ouattara. Elle amnistie 800 Ivoiriens poursuivis ou condamnés pour des infractions en lien avec la crise postélectorale de 2010, ou des infractions contre la sûreté de l'Etat, commises après le 21 mai 2011, date de sa prestation de serment.

A relire: Amnistie pour Simone Gbagbo, Assoa Adou, Lida Kouassi, …. : Alain Lobognon et Gnamien Konan commentent la décision du président Ouattara

Ils étaient presque tous là, les barons de l'ex-régime, avec à leur tête, le président de la Coordination du Front populaire ivoirien (Fpi) en exil, Emile Guiriéoulou et le Porte-parole de Laurent Gbagbo, Koné Katinan Justin. Et, après débat, selon des sources proches des participants, ils ont pris acte de l'ordonnance d'amnistie. Mais, ils ont dit qu'ils se donnaient du temps pour observer sa mise en œuvre, souhaitant qu'elle soit « inclusive en prenant en compte tous les cas, notamment celui des militaires omis ou exclus ».

Pour ces exilés, il « faut aussi du temps pour organiser le retour de toutes ces dizaines de milliers de réfugiés » du Ghana.

Relativement au cas des militaires omis ou exclus, c'est un message qu'ils lancent en direction du numéro 1 ivoirien. Q (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Laurent Gbagbo Simone Gbagbo Alassane Ouattara Gnamien Konan Alain Lobognon Koné Katinan Assoa Adou Lida Kouassi Front populaire ivoirien Fpi Ghana réfugiés exilés




Educarriere sur Facebook