Affaire ''Empoisonnement de Samba David en prison'' : Voici toute la vérité, les précisions de l'administration pénitentiaire


Samba David en compagnie de son avocat, Me Dadié Rodrigue
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 28 juil. 2018
  • Visites: 1579
  • Commentaires: 0
Suite aux folles rumeurs tendant à faire croire que Samba David, ex-prisonnier libéré il y a peu de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan, aurait été empoisonné lors de sa détention à la prison de Korhogo, l'administration pénitentiaire a décidé de réagir afin d'y apporter un démenti formel. Ci-dessous l'intégralité du communiqué dont Linfodrome a reçu copie.

Depuis quelques jours, il est fait état sur les réseaux sociaux et dans la presse en ligne de ce que Monsieur DOUYOU NICAISE alias SAMBA DAVID, inculpé et placé sous mandat de dépôt le 16 décembre 2015, par le juge d'instruction du 4èmecabinet du Tribunal de Première instance d'Abidjan pour des faits de meurtre, tentative de meurtre, aurait été empoisonné. L'Administration pénitentiaire tient à indiquer que ces affirmations sont dénuées de tout fondement. Elles le sont d'autant plus qu'elles ne s'appuient sur aucune analyse toxicologique.

Selon les médecins qui l'ont régulièrement consulté pendant sa détention, DOUYOU NICAISE alias SAMBA DAVID souffre d'une hypertension artérielle chronique. D'ailleurs, après son transfèrement, pour des raisons de sécurité, de la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan à la Maison d'Arrêt et de Correctionde Korhogo, où se poursuivait sa détention, il a été ramené à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan, pour des raisons de santé et a été admis à l'Institut de Cardiologie du CHU d'Abidjan, au regard des pathologies décrites par les médecins consultants, et non dans un service de gastro-entérologie ou tout autre service, aux fins d'extraire de son corps un quelconque poison ingurgité.

DOUYOU NICAISE alias SAMBA DAVID était au service de cardiologie lorsque que son avocat a introduit une demande de mise en liberté. Cette demande a abouti à sa mise en liberté provisoire, régulièreme (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Samba David Abidjan Korhogo CHU




Educarriere sur Facebook