Marcory : Un gang piégé par un agent de sécurité ; une dizaine d'arrestations


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 30 mai 2018
  • Visites: 2660
  • Commentaires: 2
Fort heureusement, il se trouve encore des citoyens pour faire preuve de probité morale, en ne cédant pas aux sirènes de sous, aux origines obscures. Et cela, un gang l'a appris à ses dépens. Ces gangsters qui croyaient qu'il suffisait de faire « souper » qui que ce soit, pour obtenir ses faveurs.

En effet, nos sources informent qu'une entreprise dénommée « Royal 4 » dispose d'un énorme entrepôt contigu aux locaux de la Cie, à Marcory. Un entrepôt qui sert de stockage à ses sacs d'anacarde, en attendant leur exportation, vers l'extérieur de la Côte d'Ivoire.

Et, bien entendu, les responsables de l'entreprise qui savent que ce produit agricole est fortement convoité, sollicitent et obtiennent un dispositif sécuritaire pour leurs locaux. Ainsi, ce sont les agents de la société de gardiennage dénommée « Sms-Sécurité » qui assurent la surveillance de l'énorme entrepôt. Et les choses se passent très bien.

A relire: Bouaké : Un gang dénommé ''La bande des six'' sème la terreur dans la ville

On en est donc là quand, le mercredi 23 mai 2018, T.G., le superviseur de la société de gardiennage, se rend nuitamment à l'entrepôt pour galvaniser et encourager ses hommes à ouvrir l’œil et assurer au mieux, la mission qui est la leur. C'est là que l'un de ses éléments l'approche, pour lui faire part d’une situation peu ordinaire. De fait, ce vigile explique à son responsable que des gangsters l'ont approché, pour lui faire une proposition qu'on pourrait qualifier d'indécente.

C'est que ces quidams lui demandent de leur faciliter l'accès à l’entrepôt, afin qu'ils fassent main basse sur une importante quantité de sacs d'anacarde. Et pour ses services, il lui est proposé la somme de deux millions de F Cfa. De nombreux autres vigiles, souvent mal payés, auraient pu marcher pieds joints, dans cette combine. Mais celui-ci va faire preuve de probité morale.

Le superviseur qui salue l'honnêteté de son élément, se charge alors de la suite du « film ». Ainsi, T.G. à qui son élément remet le numéro de téléphone des bandits, joint ces derniers. Il floue les malfrats, en leur faisant croire qu'il est d'accord pour le deal. Et qu'en sa qualité de superviseur des agents de sécurité, en charge de la surveillance de l'entrepôt, il n'y a pas mieux que lui pour leur faciliter l'opération.

 Le même mercredi deux des éclaireurs de la bande arrivent à moto et prennent physiquement langue avec T.G., qui ne manque pas de les assurer qu'il est de leur côté. Et qu'il n'entend pas du tout cracher sur les deux millions de F Cfa, qui lui sont proposés en échange de sa collaboration. Et les deux parties se mettent d'accord sur les termes de leur accord.

A savoir, comme on l'a dit, que T.G. leur ouvre grandement les portes de l'entrepôt, pour qu'ils s'emparent d'au moins 400 sacs d'anacarde de 50 Kg chacun. Et bien avant même que tous ses sacs ne soient chargés à bord de leur camion, ils lui filent son fric promis. Les deux parties heureuses de faire affaire se tapent dans les mains et se quittent. Mais avant, rendez-vous est pris pour le lendemain jeudi 24 mai 2018, pour l'opération.

Une fois que les scélérats tournent le dos, T.G. fonce immédiatement chez le Directeur g&eac (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook