Situation à la FIF : Le groupe des 42 membres actifs rejette les états généraux du Football ivoirien

  • Source: fratmat.info
  • Date: sam. 27 janv. 2018
  • Visites: 841
  • Commentaires: 0

Communiqué de presse

Le GROUPE DES 42 MEMBRES ACTIFS DE LA FIF (50%+1) SE FÉLICITE DE LA DÉCISION DE LA FIFA ET REJETTE LES ETATS GÉNÉRAUX DU FOOTBALL IVOIRIEN TELSQUE PRÉVUS PAR LE COMITÉ EXÉCUTIF DE LA FIF

Nous, en notre qualité de membres actifs de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) qui avons, conformément à l’alinéa 2 de l’article 36 de nos statuts, saisi le 29 décembre 2017 les instances dirigeantes de notre maison commune, d’une demande relative à la convocation d’une Assemblée Générale Extraordinaire, venons d’être informés, via les réseaux sociaux et le site Internet de la FIF, de ce que la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), par l’entremise de sa Secrétaire Générale, a saisi le Directeur Exécutif de la FIF d’une correspondance en date du 24 janvier 2018.


Nous y notons que :

1. la FIFA, qui a pris la pleine mesure de la gravité des griefs et autres motifs de notre démarche, suit avec grand intérêt la crise qui secoue présentement notre fédération ;

2. la FIFA a pris acte de la prétendue décision d’irrecevabilité de notre demande rendue en date du 09 janvier 2018 par le Comité Exécutif de la FIF, après s’être imprégnée des statuts de la FIF et notamment des termes de ses articles 36 et 47 sur lesquels se fonde notre démarche ;

3. la FIFA a relevé la pertinence des griefs invoqués dans notre requête en date du 29 décembre 2017 et décidé de se saisir du litige en invitant les parties à une discussion à Zurich ;

4. En réaction à cette lettre de la FIFA, la FIF, par communiqué en date du 26 janvier 2018, se propose de façon inopportune d’organiser des « états généraux du football ivoirien ».

Pour notre part, indépendamment de tout débat quant à la recevabilité de notre demande de convocation d’une Assemblée Générale Extraordinaire, nous sommes respectueux de la vision de la FIFA en l’espèce, dans la mesure où elle est l’Instance suprême du Football. De plus, la FIFA pourrait se retrouver saisie, en dernier recours, de cette affaire, tel que cela est prévu à l’article 36 des statuts de la FIF.

Ainsi, désormais, en même temps que nous nous préparons de façon déterminée à organiser l’Assemblée Générale Extraordinaire souhaitée, nous nous félicitons de pouvoir nous retrouver (...)

Lire la suite sur fratmat.info



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook