Asec Mimosas : limogé, le Burkinabé Hervé Oussalé dénonce des '' hypocrites'' au club ivoirien

  • Source: APA
  • Date: vend. 20 oct. 2017
  • Visites: 1197
  • Commentaires: 2
L'attaquant burkinabé Hervé Oussalé limogé par l'Asec Mimosas pour ses difficultés à ''s'adapter à l'esprit et à l'environnement'' du club ivoirien, est sorti de sa réserve pour expliquer son départ à sa ''demande'' car il y a ''trop d'hypocrites'' à l'Asec.

Dans une interview accordée au site d’informations sportives burkinabé sportdrom.com visité, jeudi, par APA, Hervé Oussalé précise d’entrée que ‘’l’Asec ne m’a pas libéré mais j’ai plutôt demandé à partir parce que je ne pouvais plus continuer au milieu de tant d’hypocrites’’.

Mardi, le club ivoirien annonçait ‘’la fin, d’accord parties du contrat du joueur Oussalé Hervé, celui-ci n’ayant pu s’adapter à l’esprit et à l’environnement du club’’, expliquait, dans un communiqué, Bakari Koné dit Baky, responsable de la section football professionnel de l’Asec Mimosas,

Selon le joueur burkinabé qui affirme avoir du ‘’respect’’ pour le président du club  (Ndlr : Me Roger Ouégnin), il n’en est rien de tout cela.

‘’Le président m’a convoqué dans son bureau pour me dire que les gens m’accusaient de beaucoup de choses. (…). Je lui ai demandé ce que ces hypocrites disent sur moi et le président m’a tout dit’’, indique Hervé Oussalé.

A en croire, l’ex-attaquant mimosas, l’encadrement technique lui reproche de ‘’mettre trop d’ambiance dans le groupe, de ne pas être sérieux aux entrainements’’. Ce qu’il réfute d’ailleurs. ‘’On peut tout me reprocher sauf dire que je ne suis pas sérieux à l’entrainement. C’est grave. Je n’en reviens pas’’, peste-t-il.

Et dans sa contre-attaque, Oussalé tacle trois dirigeants du club, qu’il désigne comme des ‘’hypocrites’’ qui ‘’m’en voulaient terriblement’’, souligne-t-il.

 ‘’En premier, le coach Amani Yao qui a tout fait pour ternir mon image, ensuite, Bakary Koné avec lequel j’ai eu une petite altercation concernant les primes et enfin, Hyacinthe Koulidiati (l’intendant), un monsieur auquel j’ai signifié que  je n’étais plus un joueur de centre de formation’’, accuse Hervé Oussalé.

Outre ces encadreurs, le joueur burkinabé s’en prend à l’édifice jaune et noir. Selon lui, l’Asec n'e (...)

Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook