Journée Mondiale sans sachets plastiques / Le Ministre Anne Ouloto se fixe un cap : Zero sachet plastique à l'horizon 2020


(Photo d'archives)
  • Source: Ministère
  • Date: lun. 10 juil. 2017
  • Visites: 293
  • Commentaires: 0

‘’Tournez résolument le dos aux sachets plastiques’’. C’est la consigne ferme qu’a laissée aux populations ivoiriennes, Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable le samedi 8 Juillet 2017 à la salle de conférence du Ministère des Affaires étrangères, lors de la célébration en différée de la Journée Mondiale sans sachets plastiques. Anne Ouloto, convaincue, y tient comme à la prunelle de ses yeux, en revenant plus d’une fois dans son allocution sur le slogan dédié à ladite journée : ‘’Vivre sans sachets plastiques, c’est possible’’.

En présence du Ministre du Commerce de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, et de nombreux invités issus des collectivités, du patronat ivoirien, de la Chambre de Commerce et d’Industrie Libanaise en Côte d’Ivoire (CCILCI), des fédérations de commerçants et des ONG, le MINSEDD a égrené le chapelet des nuisances des sachets plastiques qui compromettent tant la santé humaine, animale, en menaçant drastiquement l’équilibre de la biodiversité. Le Ministre en charge de l’Environnement se veut néanmoins clair, car la mesure d’interdiction n’est pas dirigée contre l’intérêt des opérateurs. ‘’L’objectif n’est pas de porter atteinte à l’activité industrielle et commerciale. Non ! L’action du Gouvernement vise plutôt à construire un développement harmonieux, caractérisé par un cadre de vie sain, la promotion d’activités industrielles et commerciales aux empreintes écologiques minimisées, des populations en bonne santé et un essor économique soutenu’’, a rassuré Anne Désirée Ouloto. Pour elle, le travail de répression va se poursuivre et se renforcer, d’où l’appel urgent à la reconversion qu’elle lance aux opérateurs du secteur de la sacherie ou de la plasturgie.

Faisant le point des actions du Comité interministériel, elle a salué la présence à ses côtés des Ministres Souleymane Diarrassouba et Jean Claude Brou. En ces collègues, Anne Désirée Ouloto trouve des alliés au sein de l’équipe gouvernementale. Toute chose qui leur permettra, estime-t-elle, de dérouler ensemble la feuille de route 2017-2018 qui a 10 priorités.

Pour le Ministre du Commerce qui a partagé aux participants sa thérapie face à l’équation des sachets plastiques, ‘’il convient de promouvoir les alternatives aux emballages nocifs et d’encourager nos artisans mais également les unités industrielles implantées dans nos régions à produire des emballages en papier, les sacs en tissu ou en jute, les paniers en raphia ou en sachet biodégradable’’. Souleymane Diarrassouba a jugé par ailleurs que la reconversion est ‘’une opportunité pour les opérateurs en termes de débouchés’’. 

Avant les allocutions protocolaires, l’assistance a eu droit à une projection de diapositive et d’un film documentaire présentant la gravité et la nocivité des sachets plastiques.

Un exemple de reconversion mis en œuvre par le Groupe Prosuma a été présenté, et le recyclage de sachets en pavé a également été projeté par la Chambre de Commerce et d’Industrie Libanaise, à la satisfaction générale des invités du MINSEDD.




Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents