Cheick Tioté : Il incarnait l'agressivité et la détermination chez les Éléphants


(Photo d'archives)
  • Source: fratmat.info
  • Date: sam. 17 juin 2017
  • Visites: 983
  • Commentaires: 1

En dépit de la disparition brutale de celui qui incarnait chez les Éléphants l'agressivité et la détermination à toute épreuve. Arraché à l'affection de tous, Cheick Tioté sera certes, absent pour toujours sur les pelouses ; mais, ses qualités de jeu resteront à jamais comme des vertus à cultiver au sein de la « nouvelle » équipe nationale. D'autant que le désormais ancien milieu de terrain des Éléphants était un vrai roc dans le secteur médian.

« Dans notre équipe, on avait compris qu'il nous fallait un vrai joueur de contact au milieu de terrain. Un joueur d'impact qui allait faire le ménage. Et coach Vahid a vu que Cheick, en plus de la technique de jeu, évoluait dans ce registre. Et cela a marché dès sa première sélection », se souvient Yaya Touré.

L'enfant du quartier Biafra dans la commune de Treichville a connu sa première cape lors d'un match de bienfaisance entre les sélection ivoirienne et camerounaise en 2009 au stade Félix Houphouët-Boigny. Parmi les Éléphants conduits par Didier Drogba, il y avait un jeune milieu défensif ivoirien avec un cœur de Lion. Le fait du match passe d’ailleurs, par une action de jeu de Cheick Tioté, qu'on avait cru anodine.

Sur une balle dans la profondeur, le jeune joueur qui était la grosse curiosité du match, pare au contact avec Rigobert Song, le « vieux Lions » camerounais. Cheick appuie en force sur le ballon et fait tomber le légendaire capitaine des Lions Indomptables.

Le défenseur camerounais réputé, sur tous les terrains d'Afrique, pour sa grosse débauche d'énergie et son agressivité, chutait face à Tioté. Rigo part au contact. Mais, il était loin d'imaginer qu'il avait affaire à un enfant du ghetto. L'ancien pensionnaire du centre de formation de Bibo de Treichville venait de faire tomber un baobab du football du continent.

L'international camerounais gisait sur la pelouse. Les médecins accourent. La conséquence est immédiate. Rigobert Song sort sur une civière. Il ne se remettra jamais de ce choc. « C'était un jeune footballeur qui avait du cran. Même aux séances d’entraînement, on avait peur de mettre les pieds lorsqu'il fallait aller au contact avec lui. Il ne badinait pas. Pour lui, il n'y avait pas de match d'entraînement. Même à la Coupe du monde 2010 en Afrique du sud, il montait toujours au contact sur des joueurs comme Cristiano Ronaldo et aussi sur les Brésiliens », reconnaît Didier Drogba.

Si la maxime dit qu'on ne reconnait le vrai bonheur que lorsqu'on l'a perdu, il en sera certainement de même pour la disparition de Cheick Tioté. La sélection nationale ivoirienne n'avait plus ce type de joueur de gros tempérament depuis les époques (...)

Lire la suite sur fratmat.info



Educarriere sur Facebook