Gestion du pouvoir : Palabre entre plusieurs ministres de Ouattara
Ce que le chef de l'Etat a fait


La complicité entre le président de la République, Alassane Ouattara, et son Premier ministre Duncan, ne semble pas s'étendre à leurs ministres dont certains sont à couteaux tirés (Photo d'archives)
  • Source: L'Inter
  • Date: mar. 13 sept. 2016
  • Visites: 2622
  • Commentaires: 0
On les voit en apparence unis, soudés et solidaires. Mais, dans les coulisses, il y a beaucoup de bisbilles entre des ministres d'Alassane Ouattara au gouvernement.

Dans sa dernière édition, N° 736 du 7 septembre 2016, le confrère la Lettre du continent (Lc), qui croit en savoir plus, lève le lièvre sur des tumultes entre plusieurs collaborateurs du président de la République, qui se boudent dans son ombre.

Si l'on en croit le bimensuel panafricain, la bonne entente entre les ministres de Ouattara ne dure que les mercredis matins lors des conseils hebdomadaires qui les réunissent. A part ce rendez-vous présidé en personne par le chef de l'Etat, c'est la guerre entre certains tenants de portefeuilles ministériels au sein de l'équipe dirigeante en Côte d'Ivoire. Ainsi, l'on en sait un peu plus sur la nomination du gouverneur du district d'Abidjan, Robert Beugré Mambé, qui cumule son poste désormais avec celui de ministre auprès du président de la République en charge des 8ème Jeux de la Francophonie, prévus mi - 2017 à Abidjan

 

Amichia, Bandama, … et Beugré Mambé

Ce n'est pas par hasard que le chef de l'Etat a voulu confier cette activité spécifique à un nouveau ministre alors que certains de ses collaborateurs au gouvernement auraient pu gérer tranquillement ce dossier. Mais, au lieu de la solidarité gouvernementale requise en pareille situation, l'organisation de ces jeux que la Côte d'Ivoire a arrachés au prix d'une haute lutte est devenue l'objet d'un litige entre des ministres, selon la Lc.

Le ministre des Sports, François Albert Amichia, et son homologue de la Culture et de la francophonie, Maurice Bandaman, se seraient disputés le projet. Ces deux collaborateurs du chef de l'Etat, qui ont chacun une partition à jouer dans l'organisation de la manifestation, nourriraient l'intention de « contrôler les juteux contrats » lancés pour la réhabilitation et la construction des infrastructures sportives. C'est pour mettre un terme à la guéguerre qui les opposait qu'Alassane Ouattara leur a carrément retiré le projet pour le confier, fin juillet dernier, à Beugré Mambé. Le gouverneur du district d'Abidjan ayant fait ses preuves en matière d'organisation avec les opérations ''Abidjan ville lumière'' rééditées à chaque fin d'année.

A en croire la Lc, le président Ouattara a sa façon à lui d'arbitrer ces genres de conflits de compétence entre des membres de son gouvernement. Pour ne pas avoir à intervenir, il préfère retirer aux ministres en bisbilles les dossiers litigieux et les transférer à ses proches collaborateurs à la Présidence pour les traiter directement. Mais, les ministres des Sports et de la Culture ne seraient pas les seuls à se livrer une guerre d'influence, ces derniers mois, dans l'équipe de Kablan Duncan


Lire la suite sur L'Inter


Alassane Ouattara Kablan Duncan Maurice Bandaman Beugré Mambé François Albert Amichia Côte d'Ivoire Abidjan Francophonie gouvernement




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour